Pierre Charpin, « Similitude(s) » chez kreo

Le 02 juin 2020, par Oscar Duboÿ
Exposition Pierre Charpin, « Similitude(s) », Galerie kreo.
© Pierre Antoine Courtesy Galerie kreo

« Il me semble, et le constat n’a rien d’amer, me trouver davantage dans une situation où je redessine, reprends, reformule des choses, de façon plus ou moins consciente faut-il préciser, plutôt que dans une situation où je chercherais à dessiner de “nouvelles choses” » : Pierre Charpin a bien pensé à signer une introduction pour sa nouvelle exposition à la Galerie kreo. Loin des manifestes, postulats et autres dogmes créatifs, le plasticien propose quelques pistes de réflexion pour une dissertation autour des formes et des couleurs, vocabulaires essentiels d’un langage qu’il continue d’explorer à travers son travail. Ainsi, dès l’entrée, le dispositif formel est pensé pour révéler des perspectives et définir les jeux de contours galbés de la série de vases Plump en céramique noire. La grande salle, elle, nous plonge encore un peu plus dans le discours plastique et sériel de Pierre Charpin. Trois vases Lunettes varient les compositions à partir d’une simple plaque en aluminium poli, posée sur une base en aluminium anodisé, tandis que le grand lustre Trapèze se tient en équilibre au bout du fil tel un mobile et que les tables basses Translation déclinent une répétition formelle selon un principe bien précis. Deux formes identiques, l’une noire, l’autre de couleur, s’étalent au centre et en bordure d’un plan en pierre de lave découpée au jet d’eau puis émaillée. Un matériau relativement inhabituel qui fascine par son intensité chromatique et donne une tout autre résonance aux géométries du designer, qui précise tout de même : « Dans ma méthode de travail, tout passe d’abord par le dessin car je préfère mettre en place un procédé plastique. La question du matériau se pose après. En l’occurrence, comment réaliser ces tables ? La pierre de lave s’est révélée intéressante car elle permet de rester proche du dessin et elle offre une double lecture : de loin, les tables ont l’air assez froides, alors qu’à l’approche la surface dégage une subtile vibration. » Difficile de trouver des similitudes pour définir l’intelligence et la sensibilité du travail de Charpin.

Galerie kreo,
31, rue Dauphine, Paris 
VIe, tél. : 01 53 10 23 00.
Jusqu’au 31 juillet 2020.
www.galeriekreo.com/fr/ 
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne