facebook
Gazette Drouot logo print

Olivier Polge

Le 19 juillet 2018, par La Gazette Drouot

Natif de Grasse, ce parfumeur a d’abord étudié l’histoire de l’art avant de devenir nez pour la maison Chanel, dont il a réinventé l’iconique No 5.

Olivier Polge
Olivier Polge

Êtes-vous plutôt peinture, objet, photo… ?
Les trois, avec en plus la musique.
Votre dernier coup de cœur culturel ?
L’exposition à Londres, en début d’année, sur les collections du roi Charles Ier, notamment la suite de neuf tableaux de Mantegna : les «Triomphes de César».
Une œuvre que vous aimeriez posséder ?
La Leçon de piano de Matisse.
L’artiste qui vous touche ?
Mon frère Denis Polge, peintre et sculpteur, développe un univers personnel et poétique qui ne se laisse pas influencer par les discours sérieux et spectaculaires de notre temps.
Tendance FIAC ou Biennale Paris ?
Ni l’une ni l’autre, je préfère l’hôtel Drouot.
Existe-t-il un fil conducteur dans vos acquisitions ?
J’espère que non. Je préfère l’idée d’un parcours personnel qui évolue et la possibilité de céder aux tentations de la curiosité.

Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne