facebook
Gazette Drouot logo print

Louis XV

Le 14 février 2019, par Caroline Legrand

Le mobilier classique français à son apogée. L’ébéniste d’origine allemande Girard-Henri Lutz (1736-1812), reçu maître le 10 octobre 1766, fabriqua dans son atelier de la rue des Gravilliers, à Paris, de nombreux meubles Louis XV de grande qualité. C’est le cas de cette paire d’encoignures fortement galbées, à marqueterie…

Louis XV
 

Le mobilier classique français à son apogée. L’ébéniste d’origine allemande Girard-Henri Lutz (1736-1812), reçu maître le 10 octobre 1766, fabriqua dans son atelier de la rue des Gravilliers, à Paris, de nombreux meubles Louis XV de grande qualité. C’est le cas de cette paire d’encoignures fortement galbées, à marqueterie de fleurs associant de nombreux bois, d’essences et de couleurs variées, à encadrement de filets noirs en forme de feuillages ondulés (91 54 cm). Il faudra débourser 18 000/20 000 € pour son acquisition le dimanche 17 février à Noyon, lors de la vente organisée par Pierre Macaigne OVV.

tableaux, mobilier et objets d'art
dimanche 17 février 2019 - 14:30 (CET)
37, rue de Lille - 60400 Noyon
Pierre Macaigne
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne