Gazette Drouot logo print

Les fleurs de l’orientalisme

Publié le , par Anne Doridou-Heim

Cinq peintures d’Edy Legrand racontent les nombreux séjours au Maroc de cet orientaliste amateur de couleurs chaudes.

Les fleurs de l’orientalisme
Edy Legrand (1892-1970), Bouquet de fleurs et personnages marocains, huile sur toile, 81 100 cm.
Adjugé : 79 950 

Né d’un père russe et d’une mère bordelaise, Édouard Léon Louis Warschawsky, connu sous le nom de pinceau d’Edy Legrand, a vécu une véritable histoire avec le Maroc, où il a effectué de nombreux séjours. Il y a réalisé des peintures pleines de mouvement et de vie, d’une grande vigueur de coloris. Cinq d’entre elles se trouvaient dans cette vente. Celle à Bouquet de fleurs et personnages marocains (reproduite ci-contre) retenait le premier prix à 79 950 €, suivie des 52 000 € du Hammam (65 100 cm), des 41 600 € de L’Intérieur aux chats (65 100 cm) et des 36 400 € portés à la fois sur Deux Marocaines allongées (49,2 64 cm) et sur des Femmes déguisées en Espagnoles (65 100 cm). Pour chacune, il s’agit d’huiles sur carton. Elles traduisent son goût pour la mise en vibration de la couleur, les jeux savants de lumière, l’importance des costumes et des décors, le tout contribuant à donner un sentiment de vitalité — de celle qui appartient à la seconde génération des orientalistes du XXe siècle. Ceux qui ont véritablement vécu l’Orient ont ressenti celui-ci dans toute sa richesse, et pas seulement fantasmé. Les anges de la toile d’Amaury-Duval (1808-1885), apparus en majesté en rêve page 60 de la Gazette n° 41 (voir l'article Rêverie Italienne d'Amaury-Duval), n’ont pas joué leur douce musique, la peinture n’ayant pas été décrochée.

mercredi 24 novembre 2021 - 14:00 (CET) - Live
5, avenue d'Eylau - 75116 Paris
Millon
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne