Gazette Drouot logo print

Le boom du marché allemand

Publié le , par Vanessa Schmitz-Grucker

La vente du soir du 10 juin chez Ketterer Kunst, première maison de ventes en Allemagne, vient confirmer une tendance observée par tous les analystes : l’explosion du marché des artistes allemands et notamment celui de Gerhard Richter.

Erich Heckel (1883-1970), Kinder, 1909, huile sur toile, 58,5 x 77,5 cm. Adjugé :... Le boom du marché allemand
Erich Heckel (1883-1970), Kinder, 1909, huile sur toile, 58,5 77,5 cm.
Adjugé : 1 345 000 

Que se passe-t-il en Allemagne ? Les principaux artistes allemands du XXe siècle suscitent une demande de plus en plus forte, tant au niveau national qu’international. Et ce n’est pas la dernière vente de Ketterer qui contredira la tendance. Cinq lots aux adjudications exceptionnelles étaient signés par cinq Allemands dans le viseur d’Artprice depuis près d’un an. August Macke, représenté par l’une de ses dernières toiles, Fille avec oiseaux bleus (voir l'article August Macke, la dernière année de la Gazette n° 22, page 207) s’y classe dans le top 10 de l’artiste sur Artnet à 2,5 M€ ; Waldweg de Georg Baselitz (1974) double son estimation à 1,3 M€, tout comme le bouquet de fleurs à l’huile d’Emil Nolde, cédé 1,1 M€ ; Erich Heckel frôle son top 3 aux enchères avec une adjudication à 1,3 M€ pour Kinder (1909, reproduit ici). Chez ce dernier, c’est sûrement le sujet qui a séduit : la jeune Fränzi était l’un des modèles fétiches de Die Brücke. En 2015, Christie’s frappait le record de l’artiste à 3 M£ pour Baigneurs dans l’étang de la forêt, une œuvre de 1909 également. Richter franchit aussi le million d’euros : une Abstraktes Bild de 1988 triple son estimation, finissant sa course à 1,7 M€. Travail sur le processus pictural entamé dès les années 1970, la série des Abstrakte Bilder est l’une des plus prisées du marché. En 2021, selon Artprice, sept des dix meilleurs résultats d’enchères pour les artistes allemands ont été frappés pour Richter qui s’impose comme une figure clé de l’art contemporain d’outre-Rhin. Toutefois, aucune de ces œuvres, parties entre 13 et 33 M$, n’a été adjugée en Allemagne, mais à l’étranger, notamment aux États-Unis et en Chine. L’an passé, New York représentait près de la moitié du chiffre d’affaires des enchères de Richter (plus de 100 M$) et Hong Kong environ un quart. Le phénomène est très récent : ce n’est que depuis 2020 que la ville chinoise s’est imposée comme une place majeure pour l’art contemporain en général, et pour Richter en particulier, devançant Londres. Avec un chiffre d’affaires total de plus de 246 M$, l’Allemand occupait la cinquième place, devant Van Gogh, dans le classement d’Artprice pour 2021. Ses prix ont augmenté de 700 % en vingt ans.

vendredi 10 juin 2022 - 17:30 (CEST)
Joseph-Wild-Strasse, 18 - D-81829 Munich
Ketterer Kunst
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne