Gazette Drouot logo print

La revanche de la banquise

Publié le , par Anne Doridou-Heim

À l’automne 2000, lors d’une vente à Drouot, le musée d’Orsay avait fait l’acquisition de plus de 250 photographies réalisées par le duc Philippe d’Orléans (1869-1926) et provenant de la succession du prince Henri d’Orléans (1908-1999), comte de Paris. Cette fois, il s’agissait de près de 190 vues panoramiques (trois reproduites...

La revanche de la banquise
Philippe d’Orléans (1869-1926), ensemble d’environ 190 photographies panoramiques obtenues avec un appareil Kodak lors de son expédition vers la banquise de 1907, environ 10 x 32 cm chacune.
Adjugé : 34 776 €

À l’automne 2000, lors d’une vente à Drouot, le musée d’Orsay avait fait l’acquisition de plus de 250 photographies réalisées par le duc Philippe d’Orléans (1869-1926) et provenant de la succession du prince Henri d’Orléans (1908-1999), comte de Paris. Cette fois, il s’agissait de près de 190 vues panoramiques (trois reproduites ci-dessous) relatant son expédition vers la banquise de 1907, une rare série emportée loin des glaces pour 34 776 €. Le duc avait l’âme voyageuse et curieuse. Contraint à l’exil par les lois de 1886 qui tenaient sa famille éloignée en 1890, il les bravera et tentera un retour, qui se soldera par deux années d’emprisonnement avant une expulsion définitive , il se console en sillonnant le globe. L’Europe, tout d’abord, dont il laissera des clichés racontant les passe-temps favoris d’une aristocratie oisive, mais aussi plus loin, agissant en explorateur et partant vers l’Éthiopie sur les pas de Rimbaud, l’Inde et, pour le sujet qui nous intéresse, la banquise. Il effectuera en fait trois expéditions arctiques : la première en 1905 vers l’île de Spitzberg, qu’il quittera en poursuivant vers le Groënland lors de la deuxième en 1907, et une troisième, conclue en 1909. Se servant uniquement de l’un de ces petits appareils panoramiques Kodak, apparus sur le marché à partir de 1899, il livrera des séries d’instantanés révélant un photographe amateur hors pair. Son sens de la composition et de la construction de l’image en plans successifs y apparaît très sûr. Le bateau emprunté s’appelait la Belgica et son capitaine, Adrien Gerlache de Gomery : un vaisseau et un homme rompus aux terres polaires et qui se sont rendus célèbres, entre 1897 et 1899, pour avoir participé à une mission scientifique belge dans l’Antarctique, avec à bord le célèbre Roald Amundsen. Dans cette vente spécialisée, le panorama en cinq photographies de Gustave Le Gray (dont trois reproduites pages 54 et 55 de la Gazette n° 10 du 9 mars) ne séduisait pas, alors qu’une vue de Gergeh, Égypte vers 1897 du même auteur fixait 6 440 €, et que la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine exerçait son droit de préemption, à 1 546 €, pour acquérir un lot de sept épreuves sur papier salé, d’après négatif papier, sur le thème des villes normandes.

mercredi 14 mars 2018 - 14:00 (CET) - Live
Salle 2 - Hôtel Drouot - 75009
Pierre Bergé & Associés
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne