Gazette Drouot logo print

La famille Lebasque, en toute intimité

Publié le , par Sophie Reyssat

Qualifié de peintre de la joie de vivre, Henri Lebasque immortalise sa famille avec tendresse.

Henri Lebasque (1865-1937), Madame Lebasque au piano avec une de ses filles, vers... La famille Lebasque, en toute intimité
Henri Lebasque (1865-1937), Madame Lebasque au piano avec une de ses filles, vers 1900-1905, huile sur toile, 73,5 50,5 cm.
Estimation : 60 000/80 000 

Essentiellement composée de peintures modernes et contemporaines, assorties de quelques bronzes emmenés par Antoniucci Volti et Camille Claudel, cette dispersion met en avant différentes voies prises par les peintres. À la Belle Époque, un goût accentué pour les paysages, le terroir français et ses scènes de genre, mais aussi les moments familiers du quotidien, se manifeste face au modernisme. La simplicité et le sentiment sont de mise. Cette tendance réunit des peintres éclectiques sous la bannière de l’intimisme, un terme apparu à l’aube du XXe siècle sous la plume des critiques d’art, et entériné par l’un d’eux, Camille Mauclair, avec son étude publiée en 1901, « Formation de l’école française. Les peintres d’intimité». En 1905, une exposition présentée à la galerie Henry Graves, sur le thème des scènes d’intérieur, réunit les artistes de cette mouvance, comme Édouard Vuillard et Pierre Bonnard, des amis d’Henri Lebasque. Sans avoir officiellement appartenu à ce courant, il est lui-même sensible aux images rassurantes, celles de la vie heureuse. Il a représenté avec prédilection les membres de sa famille, dans des paysages parés de lumière ou des demeures paisibles, comme en témoigne ce tableau immortalisant un moment de complicité entre sa femme et sa fille, dans les premières années du siècle.

dimanche 10 juillet 2022 - 14:30 (CEST) - Live
9, rue Carnot - 92370 Chaville
Chaville Enchères
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne