Gazette Drouot logo print

L'exubérance Napoléon III à son comble

Publié le , par Christophe Provot

Du sol au plafond, un appartement cossu du 16e arrondissement offrait un aperçu de ce à quoi pouvait ressembler l’intérieur d’un riche Parisien sous le second empire.

Époque Napoléon III. Coffret à bijoux en bronze doré et ciselé à médaillons de porcelaine... L'exubérance Napoléon III à son comble
Époque Napoléon III. Coffret à bijoux en bronze doré et ciselé à médaillons de porcelaine peints en miniature des portraits de Napoléon III et Eugénie ainsi que de huit membres de la famille Bonaparte, 38 60 30 cm.
Adjugé : 17 145 

Illustrant l’article intitulé «Vous avez dit opulence ?», en page 52 de la Gazette n° 19 (voir l'article Napoléon III, vous avez dit « opulence » ? de la Gazette n° 19, page 52), l’impressionnant coffret à bijoux aux portraits en miniature de Napoléon III et Eugénie – et des membres de la famille Bonaparte – se posait comme lot phare de la vacation. Ainsi, rien d’étonnant à ce qu’il se soit vendu pour 17 145 €, soit plus du double de son estimation haute. Lui faisait face une paire d’imposants fauteuils (106 71 53 cm) en bois noirci à décor de roses et feuillages en nacre et or, dont le volume n’aura pas effrayé son nouveau propriétaire, lequel a misé jusqu’à 8 255 € dans l’affaire. En première partie de vente, consacrée notamment aux faïences italiennes, la surprise venait d’une saucière (l. 16 cm) dans la délicate matière, godronnée et au déversoir orné d’une tête de mascaron sur piédouche. Annoncée comme provenant de Deruta et Castelli et datée du XVIIe-XVIIIe siècle, elle s’est envolée à 6 666 € sur une estimation de 200/300 €. Et pour faire la lumière sur cet ensemble, quoi de mieux qu’un lustre Napoléon III ? Plusieurs étaient justement proposés, dont le plus important (h. 100, diam. 90 cm), en métal peint au naturel à l’imitation de branchages fleuris – et accompagné d’une paire d’appliques dans le même ton –, s’illuminait à 7 366 €. Les deux autres, dans la même veine, obtenaient respectivement 2 286 et 2 159 €. Trônant dans la chambre à coucher et haute de 226 cm, une paire de porte-torchères en bois noirci et laqué polychrome de la fin du XIXe siècle, figurant des Maures dans des costumes drapés et coiffés de turbans, était emportée contre 5 461 €. Au titre des curiosités, mentionnons un étonnant carrosse porte-flacons (20 40 cm) en coquillages et laiton doré, attelé de sept chevaux et six flacons de verre imitant le quartz rose, qui sut séduire à hauteur de 2 286 €. En bref, il y avait de quoi réjouir tous les aficionados du second Empire dans sa veine spectaculaire.

vendredi 20 mai 2022 - 11:00 (CEST) - Live
Salle 5 - Hôtel Drouot - 75009
Auction Art Rémy Le Fur & Associés
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne