Gazette Drouot logo print

6 questions à Kitty Hartl

Publié le , par La Gazette Drouot

Directrice artistique de la Nuit Blanche 2022, – qui célèbre ses 20 ans – le 1er octobre, elle a fondé le cabaret New Burlesque en 2004  rendu célèbre par le film Tournée de Mathieu Amalric en 2010.

© Eugénie Auvray 6 questions à Kitty Hartl
© Eugénie Auvray

Êtes-vous plutôt peinture, objet, photo… ?
Je m’intéresse à tout ce qui concerne l’expression artistique. J’ai du mal à privilégier un médium, bien qu’en ce moment je m’intéresse particulièrement à tout ce qui touche à la sculpture et à l’installation dans l’espace public. J’aime l’impact que cela provoque, comment la ville s’en voit transformée.
Votre dernier coup de cœur culturel ?
La sculpture monumentale d’Izumi Kato, artiste japonais que j’ai invité pour l’événement « Un été au Havre » cette année. Je suis très contente du résultat.
Une œuvre que vous aimeriez posséder ?
Je ne ressens pas le besoin de posséder des œuvres, j’ai plutôt envie de les partager avec le public. C’est aussi pourquoi je travaille sur l’art dans l’espace public et des événements comme Nuit Blanche ou Un été au Havre. Mais je ne serai pas contre l’idée de pouvoir contempler une estampe de Hiroshige quotidiennement chez moi…
L’artiste qui vous touche ?
Il y en a tellement ! C’est une question de moment, de sensation. Actuellement, je me sens très proche de l’univers décalé et absurde de l’artiste italien contemporain Maurizio Cattelan.
Tendance Art Paris Art Fair ou Fine Arts Paris ?
J’essaie d’aller aux deux pour des raisons professionnelles, pour surveiller les tendances actuelles. Je reste aussi attentive à tout ce qui se passe en dehors du monde du marché de l’art, là où il se fait aussi et avant. 
Existe-t-il un fil conducteur dans vos acquisitions ?
Je n’en ai pas.

Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne