Kate Fowle

Le 02 juillet 2019, par Etienne Rey

Professionnelle reconnue au parcours international, Kate Fowle a travaillé à Londres, Pékin, New York, San Francisco et Moscou avant d’être nommée, le 26 juin, à la direction du PS1 MoMA de Long Island, premier centre d’art contemporain non lucratif à avoir vu le jour aux États-Unis en 1976.

Kate Fowle
© James Hill 

Née au Royaume-Uni, Kate Fowle a suivi un cursus de création artistique avant d’effectuer un apprentissage en expographie et conservation au Arts Council of England. Conservatrice en chef du Garage à Moscou depuis 2013, elle y a programmé de nombreuses expositions et commandes, faisant de l’institution moscovite un musée d’art contemporain mondialement reconnu. On lui doit également la mise en place, en 2014, du premier programme de recherche russe réservé aux artistes ; ainsi qu’en 2017, la création et l’organisation, au sein du Garage, de la première Triennale de l’art contemporain russe.

En 2000, le PS1 (Public School One) fusionne avec le MoMA et devient détenteur de la plus grande banque de données concernant l’art contemporain aux États-Unis, et l’une des plus importante dans le monde. En tant que directrice, Kate Fowle aura pour mission de poursuivre l’« ambitieux programme » de développement du musée. Elle pourra s'appuyer sur les « nombreuses relations » quelle a pu tisser à New York, en tant que directrice associée de l’Association internationale des conservateurs indépendants (ICI), un poste occupé de 2009 à 2013. Décrite par le directeur du MoMA comme une « conservatrice très respectée douée d’une vision globale », elle est l’auteure de plusieurs essais sur l’art contemporain et a contribué à de nombreux ouvrages spécialisés.

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne