Jean Marais, l’éternelle étoile de Cocteau à Megève

Le 15 septembre 2020, par Alexandre Crochet
Exposition « Jean Marais, l’éternelle étoile de Cocteau ».
DR

Megève attire les étoiles : Jean Marais y ouvre une galerie d’art dans les années 1960, Jean Cocteau y réalise notamment le décor du bar de l’hôtel du Mont-Blanc Les Enfants terribles, où l’on retrouve Le Vase aux serpents de Jean Marais. Il était tout naturel que la célèbre station de Haute-Savoie leur consacre une exposition, grâce aux quelque cinq cents pièces exceptionnelles réunies par deux collectionneurs. Pas question ici d’exhaustivité : le parcours se concentre sur la relation féconde, artistique et affective entre l’homme de plume et le comédien. « J’aime le bonheur », confie Jean Marais sur le divan d’Henri Chapier, dont l’émission est diffusée dans l’exposition. Une profession de foi éclatante, comme son rire joyeux et juvénile. Et pourtant, comme le rappellent plusieurs documents, dont des notes sur un carnet, son enfance ne fut guère heureuse, entre une mère kleptomane qui n’en a pas vraiment voulu et un père qu’il ne verra pas pendant des décennies. Curieusement, il ne semble pas avoir pris au sérieux sa beauté irradiante et son charisme intact jusqu’à la fin, pas plus que sa carrière impressionnante ou son talent d’artiste. L’univers mi-onirique mi-mythologique de ses peintures – avec quelques incursions plus modernes – ici exposées et ses céramiques font écho au monde de Cocteau. Mais ses illustrations de contes, ses vitraux et son trait ne doivent qu’à lui. « Je suis quelqu’un qui s’amuse, pas qui pense être un artiste », explique-t-il avec modestie. Méconnus, ses dessins en tant que styliste, une autre facette de sa créativité, prouvent justement le contraire ! Gouaches de Bérard, dessins de Cocteau, costumes de scène et extraits de films font revivre l’interprète de La Belle et la Bête, de L’Aigle à deux têtes ou de Peau d’âne. Bonnes étoiles, Cocteau et Marais le furent assurément.

Le Palais,
247, route du palais des Sports, Megève (74), tél. 
: 04 50 21 27 28.
Jusqu’au 31 octobre 2020.
www.megeve.com
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne