Gazette Drouot logo print

James Barnor inédit à la fondation Luma

Publié le , par Sophie Bernard

Découvert tardivement dans les années 2010, à plus de 80 ans, James Barnor a depuis intégré les collections de la Tate Moderne, du Centre Pompidou ou du Musée d’art moderne de New York. Malgré la reconnaissance, cette exposition est la première rétrospective du Ghanéen en France. Elle est présentée à Luma, qui a fait l’acquisition...

James Barnor (né en 1929), Sophia Salomon, fille du propriétaire de James Barnor,Accra,... James Barnor inédit à la fondation Luma
James Barnor (né en 1929), Sophia Salomon, fille du propriétaire de James Barnor,
Accra, vers 1972. 

© James Barnor

Découvert tardivement dans les années 2010, à plus de 80 ans, James Barnor a depuis intégré les collections de la Tate Moderne, du Centre Pompidou ou du Musée d’art moderne de New York. Malgré la reconnaissance, cette exposition est la première rétrospective du Ghanéen en France. Elle est présentée à Luma, qui a fait l’acquisition d’un portfolio de cent tirages, dont une grande partie est exposée à l’occasion des Rencontres d’Arles. Alignées, les images au format carré identique font défiler les années, de son apprentissage en 1947, à 1987, quand il cesse d’être photographe officiel du gouvernement. Loin d’être rébarbatif, le choix de la chronologie reconstitue son parcours en en soulignant la particularité et la diversité. Des traditionnels portraits de studio en noir et blanc aux captations dans les rues de Jamestown, en passant par sa décennie passée à Londres, à l’époque de Swinging London. Un témoignage unique : il y photographie la diaspora africaine et y découvre la couleur, qu’il introduit à son retour au Ghana en 1970. L’ensemble est complété par des documents d’archives, eux aussi présentés chronologiquement, bien légendés : albums anciens des années 1940, tirages d’époque portant le cachet de son premier studio, Ever young, négatifs sur plaque de verre, périodiques, appareils photo et boîtes de films, et même sa collection de timbres. Passionnant, le parcours se termine avec un film dans lequel le photographe commente ses images. À voir et à revoir.

Luma Arles, La Tour, Parc des Ateliers,
35, avenue Victor-Hugo, Arles (13), tél. : 04 90 47 76 17.
Jusqu’au 25 septembre 2022. 
www.luma.org/arles
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne