Hypnose

Le 25 mai 2021, par Christophe Averty
Marina Apollonio (née en 1940), Spazio Ad Attivazione Cinetica 6B, 1966-2020, Museo del Barrio.

D’inhabituelles sensations attendent le visiteur au musée d’arts de Nantes. En 2015, à Metz, Pascal Rousseau explorait déjà, avec l’exposition « Cosa mentale », les liens entre télépathie et imaginaire. Poursuivant son approche, l’historien de l’art retrace aujourd’hui quatre siècles d’hypnose en soulignant les influences de la suggestion sur la création artistique. Dans un parcours en deux étapes, inventions et œuvres s’insinuent, du XVIIIe siècle à nos jours, dans les espaces souterrains du musée nantais – une première –, du Cube à la chapelle de l’Oratoire. « Il s’agit de montrer, pour la première fois, comment l’art s’est approprié les phénomènes d’hypnose, tout en proposant au visiteur une expérience sensorielle et immersive », explique le commissaire. Ainsi, à partir des expérimentations de Franz Anton Mesmer sur le magnétisme animal, des – rares – dessins de Théophile Bra interprétant la psyché, et d’une troublante Somnambule de Gustave Courbet, s’égrène une centaine de représentations et installations évoquant la catalepsie, le sommeil, la transe ou l’extase. Rodin, Duchamp, Dalí ou Man Ray se font les messagers « d’états modifiés de conscience », qu’approfondissent les jeux cybernétiques de Nicolas Schöffer, le cinétisme de Marina Paulonio, l’écriture chorégraphique de Catherine Contour ou encore l’art conceptuel de Larry Miller, présenté pour la première fois en Europe. Bien que l’exposition minore le psychédélisme, la déambulation que propose l’exposition, parvient, malgré les contraintes infligées par deux confinements, à démontrer l’intemporelle force hypnotique de l’art et son apport à la modernité. Concluant la visite, douze installations de Tony Oursler – produites pour l’exposition – synthétisent et extrapolent les effets visuels et psychiques de la fascination par l’image. Une judicieuse invite à embrasser l’histoire globale en amenant chacun à s’interroger sur son rapport au monde et aux médias.

Musée d’arts de Nantes,
10, rue Georges-Clemenceau, Nantes (44), tél. 
: 02 51 17 45 00
Jusqu’au 22 août 2021.
museedartsdenantes.nantesmetropole.fr
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne