Gazette Drouot logo print

Hermano Somuk, le dessinateur-conteur des îles Salomon au musée du Quai Branly – Jacques Chirac

Publié le , par Sophie Reyssat

Six dessins d’Hermano Somuk entrent au musée du Quai Branly – Jacques Chirac. Place au dialogue des cultures avec un spécialiste de l’Océanie, Nicolas Garnier.

Hermano Somuk (?-1965), archipel des îles Salomon, île de Bougainville, îles Shortland.... Hermano Somuk, le dessinateur-conteur des îles Salomon au musée du Quai Branly – Jacques Chirac
Hermano Somuk (?-1965), archipel des îles Salomon, île de Bougainville, îles Shortland. XXe siècle. Le Conte de Gerian, encre et/ ou crayon gras sur papier de récupération d’imprimé commercial, avec marie-louise annotée et légendée avec le nom de Montauban 60, 23,2 21,4 cm (détail). Saint-Pair-sur-Mer, dimanche 14 février. Rois & Vauprès Enchères OVV. MM. Dodier, Meyer.
Adjugé : 21 080 € - Préemption du musée du quai Branly – Jacques Chirac
Les dessins d’Hermano Somuk ont fait un long voyage à travers les mers, le temps… et l’oubli. Recueillis à Bougainville, la plus grande île de l’archipel des Salomon, par le prêtre ethnologue Patrick O’Reilly lors d’une mission pour le compte du musée de l’Homme effectuée en 1934-1935, ils ont été exposés pour la première fois à Paris en  1951. Contrairement aux objets collectés, qu’il avait remis au musée de l’Homme, ces dessins étaient toujours restés en sa possession, conservés là où il a vécu jusqu’à sa mort, en 1988, à la maison des pères maristes de la rue de Vaugirard. Oubliés dans des boîtes à archives, ils ont fini par rejoindre le siège de sa communauté à Rome, à la fin des années  1990. À quelques exceptions près… Offertes par le prêtre au peintre, dessinateur et cartographe René Dessirier, sept feuilles ont refait surface le 14  février dernier, à l’occasion d’une dispersion, proposant notamment de l’art océanien, organisée par la maison Rois &  Vauprès Enchères, à Saint-Pair-sur-Mer  (MM.  Meyer et Dodier, experts). Une occasion en or pour le musée du quai Branly  – Jacques Chirac, de compléter sa collection de témoignages de l’artiste de Bougainville. L’institution avait en effet déjà acquis une vingtaine de dessins, réunis au sein d’un album de photographies constitué par le père O’Reilly, préempté le 6  juin  2016 chez Artcurial. Ils avaient ensuite été présentés dans l’exposition « Somuk. Premier artiste moderne du Pacifique », du 19  novembre 2019 au 8  mars 2020  ; Nicolas…
Cet article est réservé aux abonnés
Il vous reste 85% à lire.
Pour découvrir la suite, Abonnez-vous
Gazette Drouot logo
Déja abonné ?
Identifiez-vous