Go Monaco !

Le 01 juillet 2021, par Vanessa Schmitz-Grucker

Initialement prévue du 30 avril au 3 mai, la Monaco Art Week (MAW) se tiendra du 13 au 18 juillet. Fondée en 2018, la MAW continue de fédérer les institutions culturelles monégasques et de miser sur la scène locale.

© NM Contemporary Vincenzo Marsiglia.

Le parcours artistique associe galeries et maisons de ventes dans les grands quartiers que sont Condamine, Monte-Carlo et Laryotto. Après une année blanche, c’est le grand test pour cette troisième édition de la MAW, qui doit encore s’ancrer sur le rocher. Pour cela, elle peut compter sur la présence de l’emblème historique de la principauté qu’est la galerie Adriano Ribolzi, qui fêtait, l’an passé, ses 100 ans. L’espace présentera les tableaux-sculptures de l’Italien Sergio Fermariello. Un beau casting aussi, à Monte-Carlo, chez M.F. Toninelli Art Moderne (sur rendez-vous) avec Jean Arp et Constantin Brancusi mais aussi tendance «pop-up» à quelques encablures de là : Sotheby’s ouvre son premier espace de vente privée dans ce format, où luxe et design côtoient une sélection de peintures modernes et contemporaines. À noter également, un événement hors les murs, proposé par NM Contemporary dans les jardins d’une collectionneuse d’Èze-Bord-de-Mer, où l’historien de l’art Gaspare Luigi Marcone présente Le Déjeuner sur l’herbe avec des œuvres de Nina Carini, David Reimondo ou encore Fabio Roncato. Hasard d’un calendrier contrarié par la pandémie, les toits du Grimaldi Forum accueillent, parallèlement à la MAW, artmonte-carlo, un condensé de galeries internationales. Misant habituellement sur un public venu des quatre coins du monde, le salon se serre, comme toujours, sur trois journées (du 15 au 17 juillet). Almine Rech, Air de Paris, Kamel Mennour, White Cube ou encore Pace et Hauser & Wirth ne manqueront pas le rendez-vous.

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne