Galerie Thaddaeus Ropac : 30 ans à Paris

Le 28 janvier 2021, par Alain Quemin
Anselm Kiefer (né en 1945), Le Dormeur du Val, 2012, émulsion, huile, acrylique, laque sur toile, 280 494 cm.
Courtesy Thaddaeus Ropac, Londres, Paris, Salzbourg.
Photo : Charles Duprat © Anselm Kiefer

Fondée en 1983 à Salzbourg, la galerie Thaddaeus Ropac a ouvert une antenne à Paris, voilà trente ans, et est aujourd’hui devenue l’une des enseignes les plus puissantes au monde. Outre son espace du Marais, elle a ouvert un second lieu – immense – à Pantin, en 2012. C’est là qu’elle propose une exposition anniversaire collective réunissant pas loin d’une quarantaine d’artistes – presque exclusivement représentés par la galerie – sur les quelque soixante-dix dont elle défend le travail aujourd’hui. La présentation, qui met en scène un grand nombre d’artistes stars, fait ressortir une ligne constituée essentiellement autour de la peinture, tout particulièrement figurative, et, dans une moindre mesure, de la sculpture. Voilà peut-être le secret du succès de la galerie Ropac. Quand, à la fin des années 1990 et au début du siècle suivant, bien des enseignes se détournaient des peintres, elle a su rassembler quelques-uns de ses plus grands noms. Les artistes les plus reconnus, allemands, étatsuniens ou britanniques en particulier. Longtemps peu montrées, les femmes sont désormais davantage à l’honneur, que ce soit, ici, à travers les œuvres de Rosemarie Castoro, VALIE EXPORT, Sylvie Fleury, Elizabeth Peyton ou Elaine Sturtevant. Comme toujours, la scénographie est de haut vol. Outre de nombreuses toiles d’Alex Katz et une immense œuvre de Robert Longo, sont mis en valeur Emilio Vedova mais aussi Georg Baselitz. Le clou de l’exposition se découvre en dernier : un monumental et superbe tableau d’Anselm Kiefer. À lui seul, il justifie déjà la visite.

Thaddaeus Ropac, 69, avenue du général Leclerc, Pantin (93), tél : 01 55 89 01 10
Jusqu’au 26 juin 2021.
www.ropac.net
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne