François Lemoyne, l’alliance de l’apothéose et de la vertu

Le 23 juillet 2020, par Anne Doridou-Heim

À quelques mois d’intervalle, le château de Versailles a préempté deux dessins préparatoires de François Lemoyne pour le plafond du salon d’Hercule. Retour sur ces acquisitions remarquables en tout point.

François Lemoyne (1688-1737), Étude de tête pour l’Amour de la vertu dans l’Apothéose d’Hercule, pastel, trois crayons et estompe, 25 20 cm. Acquis par la voie de la préemption pour 182 000 €, le 1er juillet, à Paris, salle V.V. Millon OVV. Cabinet de Bayser.
Et de deux ! Après avoir préempté pour 66 040 €, le 6 décembre 2019, à Drouot (Beaussant Lefèvre OVV), une Étude pour une figure d’Hercule, à la pierre noire et craie blanche sur papier bleu, de François Lemoyne (voir l'article Deux Lemoyne plutôt qu’un de la Gazette n° 43 du 13 décembre 2019, page 70), l’Établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles pouvait faire de même le 1er juillet dernier, avec cette Étude de tête pour l’Amour de la vertu dans l’Apothéose d’Hercule, au pastel et trois crayons. Détail significatif de leur retour logique en ces lieux, les deux feuilles, sorties à quelques mois d’intervalle, sont inédites et pourraient provenir du même inventaire : celui de la collection Paignon-Dijonval (1810). Concernant les pastels, l’État détaillé et raisonné des dessins et estampes, Paris (M. Bénard, cabinet de M. Paignon-Dijonval) mentionne en effet «sept études de têtes d’hommes de femmes et d’un enfant : aux crayons rouges, noir et blanc coloriées de pastel sur papier de couleur ; h. 11 po. Sur 8 po». La description, comparable à celle de nos études au crayon, n’est pas assez précise pour les reconnaître de manière certaine.  Aujourd’hui, elle prend tout son sens. Le plafond du salon d’Hercule – le plus grand d’un seul tenant – qui, par sa virtuosité, fit la fierté d’un Louis XV désireux d’afficher ainsi le renouveau de la France sous son règne, et de s’inscrire dans la lignée de son arrière-grand-père, représente un travail titanesque.
L’amour de la vertu élève les hommes
Lors de sa révélation le 26 septembre 1736, après quatre années d’un labeur qui épuisa François Lemoyne, le Mercure de France loue un ouvrage à la gloire des beaux-arts et écrit : « L’Amour de la vertu élève l’homme au-dessus de lui-même et le rend supérieur aux travaux les plus difficiles et les plus périlleux.» La cour, les yeux au ciel, ne peut que se pâmer. Il pourrait exister près de deux cents études préparatoires de ce grand œuvre, car «Lemoyne dessinait chacune de ses figures au moins une fois, or elles sont au nombre de 142», précise Élisabeth Maisonnier, conservateur du patrimoine, responsable du cabinet des arts graphiques du château de Versailles. Aujourd’hui, seules une vingtaine d’entre elles sont connues, et à l’abri dans des musées, au Louvre essentiellement. Versailles n’en détenait aucune, ne possédant que la maquette présentée au roi en 1733, un modelo déjà complet des 142 personnages. Les feuilles acquises sont précieuses à plus d’un titre. Ce sont des «dessins pour deux figures centrales, qui sont très proches de l’exécution finale et affirment que Lemoyne concevait déjà ses études dans l’espace en pensant à la place qu’elles allaient occuper dans la composition finale», continue Mme Maisonnier. De fait, silhouette et forme sont parfaitement pensées et posées. Quant à l’exécution de cette étude de tête, probablement vers 1733, «alors qu’a priori [Lemoyne] n’est pas connu pour être un pastelliste, son corpus dans cette technique étant très restreint, il se hisse au niveau des plus grands». Autre intérêt, ces œuvres représentent chacune l’un des deux types de dessins préparatoires de l’artiste, la pierre noire et le pastel. «La qualité de ces acquisitions est forte d'un point de vue esthétique aussi bien qu'historique», affirme la conservatrice, visiblement enchantée. Elles auront toute leur place dans l’exposition prévue en février 2021, afin de célébrer les vingt dernières années d’acquisitions du château. <
mercredi 01 juillet 2020 - 11:15 - Live
Salle V.V. - 3, rue Rossini - 75009
Millon
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne