Gazette Drouot logo print

Figures de la modernité

Publié le , par Claire Papon
Vente le 06 novembre 2020 - 14:00 (CET) - 3, rue Favart - 75002 Paris

Dufy, Laurencin, Braque, Kotchar, Slewinski… Les grands noms de l’art moderne en côtoient d’autres plus confidentiels sous le marteau.

Raoul Dufy (1877-1953), Voiliers dans le port de Deauville, huile sur toile, vers... Figures de la modernité
Raoul Dufy (1877-1953), Voiliers dans le port de Deauville, huile sur toile, vers 1935, 60 73 cm.
Estimation : 100 000/150 000 €

C’est Raoul Dufy qui mènera les amateurs en bateau. Natif du Havre, il pose son chevalet vers 1935, presque en voisin, ou du moins en habitué, et livre ces Voiliers dans le port de Deauville. Cette toile d’un beau format et d’une grande modernité, dont on n’a pu tracer le parcours mais provenant d’une succession du 16e arrondissement, est estimée 100 000/150 000 €. Modestement paraît-il… «Le poisson me fait longuement penser à ce mélange d’extrême violence et de sérénité pourtant qui est vôtre. Je l’ai près de moi, je ne m’en sépare guère», écrit l’écrivain, critique, éditeur et directeur de la NRF, Jean Paulhan à Georges Braque. Exécuté en 1942, Le Poisson noir figurera l’année suivante au Salon d’automne, puis en 1974 au Grand Palais à l’exposition «Jean Paulhan à travers ses peintres». Il a été conservé par descendance successive de Germaine Paulhan, seconde épouse de l’homme de lettres, et est attendu 60 000/80 000 €. Un portrait de celle-ci et un de Jean Paulhan, réalisés en 1946 par Marie Laurencin, affichent la même provenance (12 000/15 000 € chacun). Inutile de chercher longtemps pour s’apercevoir que les tableaux d’Ervand Kotchar (1899-1979) sont rarissimes sur le marché. Réalisée en 1922, au moment où l’artiste quitte Tiflis et obtient un visa pour l’étranger, la toile Transmutation (103 54 cm) fera le voyage avec lui, des rives du Bosphore à Venise, puis à Paris, où il restera quinze ans. Elle sera l’une des deux œuvres sélectionnées par lui pour l’exposition du Salon des indépendants en 1924. Un musée à Erevan consacre ses peintures et ses sculptures. 60 000/80 000 € seront à engager pour cette œuvre cubiste. Superbe de sobriété et d’une palette délicate, une Nature morte au bol de fruits et au petit pot de fleurs (vers 1904), signée Wladyslaw Slewinski (35 000/40 000 €) complète cette sélection, de même qu’un Paysage de Banyuls, 1894 de Louis Valtat inondé de soleil (40 000/60 000 €).

vendredi 06 novembre 2020 - 14:00 (CET) - Live
3, rue Favart - 75002 Paris
Ader
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne