Eugene Thaw

Le 18 janvier 2018, par La Gazette Drouot
Eugene Thaw
© Photo John Calabrese

Il était l’un des marchands les plus respectés, et l’un des collectionneurs les plus réputés de son temps. Eugene Thaw a disparu le 3 janvier, à 90 ans. Sa collection comprend plus de quatre cents dessins, signés Goya, Van Gogh, Rembrandt, Picasso, Degas ou Mantegna. «Une belle collection d’art n’a pas besoin d’être bâtie sur une grande fortune», affirmait-il, d’après son propre vécu. «L’apprentissage, l’expérience et l’œil sont plus importants.» Né à Manhattan en 1927, il étudie notamment l’histoire de l’art à l’université Columbia et, dans le même temps, se plonge dans le milieu de l’art contemporain new-yorkais. Il découvre ainsi le travail de Jackson Pollock, dont il corédigera le catalogue raisonné et participera à créer la fondation. Ne bénéficiant pas des soutiens financiers et relationnels alors nécessaires pour devenir conservateur de musée, il se tourne vers la vente des œuvres. Des estampes nabies aux dessins de Rembrandt, des affiches de Toulouse-Lautrec aux tableaux de Joan Mitchell dont il organise la toute première exposition monographique , il offre sa curiosité à un spectre artistique qui en étonnerait plus d’un aujourd’hui. Parmi ses clients figurent l’Art Institute de Chicago, le Cleveland Museum of Art, la National Gallery de Washington, mais aussi les puissants Paul Mellon et Norton Simon. En 1962, Eugene Thaw fut aussi l’un des membres fondateurs de l’Art Dealers Association of America.

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne