Gazette Drouot logo print

Éléphant d’Asie, perles fines et bouquet de zinnias

Publié le , par Philippe Dufour

Rembrandt Bugatti et Bernard Buffet étaient les vedettes annoncées d’une session nantaise, mais c’est un bijou exceptionnel qui leur ravissait la première place.

Paire de pendants d’oreilles en or gris et platine, serti de diamants trapèzes, rectangulaires... Éléphant d’Asie, perles fines et bouquet de zinnias
Paire de pendants d’oreilles en or gris et platine, serti de diamants trapèzes, rectangulaires et ronds, de taille brillant, pampille de perle fine, travail français vers 1950, h. 5,8 cm, poids brut 28,1 g.
Adjugé : 458 800 

Trois jours de ventes pour un résultat global de 1 130 000 € : tel était le bilan de ces dispersions spécialisées où la palme a été finalement attribuée à une somptueuse paire de pendants d’oreilles, un travail français des alentours de 1950, adjugé 458 800 €. Il faut préciser que ces bijoux sont en or gris et platine, et que chacun présente un décor d’enroulement entièrement serti de diamants trapèzes, rectangulaires et ronds de taille brillant. À leur extrémité, retenue en pampille, une exceptionnelle perle fine de forme goutte, qui en fait toute la valeur par sa rareté. Aussi, ce ne sont pas moins de vingt enchérisseurs du monde entier (Inde, Émirats arabes unis, Suisse…) qui ont ferraillé, avant qu’un acheteur new-yorkais ne l’emporte. Sans transition, on se tournait vers les cimaises, où les tons éclatants d’une toile attiraient tous les regards. Son auteur ? Bernard Buffet naturellement, qui signait là un bouquet de Zinnias, cueillis en 1971. Pour cette huile sur toile (73 54 cm), datée, complétée de la référence «AB72» et du cachet de la galerie Maurice Garnier – dont un certificat signé a été remis à l’acquéreur –, il fallait avoir prévu 148 800 €. L’autre invité de poids était bel et bien cet Éléphant d’Asie «il y arrivera», par Rembrandt Bugatti vers 1907 (voir l'article Bugatti, sous le charme de l’éléphant de la Gazette n° 23, page 167). Rappelons qu’il s’agit d’une sculpture signée de bronze à patine brune nuancée, portant le cachet du fondeur «Cire perdue A.A. Hebrard» sur la terrasse (h. totale 16 cm). Passé par la collection du chevalier René de Knyff, le pachyderme a récolté 142 600 € et sera inclus au supplément du catalogue de l’œuvre de Bugatti, rédigé par Véronique Fromanger, spécialiste de l’artiste.
 

Rembrandt Bugatti (1884-1916), Éléphant d’Asie « il y arrivera », vers 1907, bronze à patine brun nuancé, signé, cachet du fondeur « Cire
Rembrandt Bugatti (1884-1916), Éléphant d’Asie « il y arrivera », vers 1907, bronze à patine brun nuancé, signé, cachet du fondeur « Cire perdue A.A. Hebrard » sur la terrasse, h. 16 cm avec base.
Adjugé : 142 600 
jeudi 16 juin 2022 - 14:00 (CEST) - Live
8-10, rue Miséricorde - 44000 Nantes
Ivoire - Couton - Veyrac - Jamault
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne