Gazette Drouot logo print

Écrin de rêve pour Chateaubriand

Publié le , par Philippe Dufour

François-René de Chateaubriand fascinait un bibliophile, qui avait réuni soixante-seize ouvrages de, ou à propos de, son auteur romantique fétiche. Au sein de cette bibliothèque choisie, un livre se détachait avec 12 054 €, par la qualité de son édition et la beauté de sa reliure : il s’agissait des Aventures du dernier...

François-René de Chateaubriand (1768-1848), François Louis Schmied (1873-1941), Les... Écrin de rêve pour Chateaubriand
François-René de Chateaubriand (1768-1848), François Louis Schmied (1873-1941), Les Aventures du dernier Abencérage, Paris, Les bibliophiles de l’Amérique latine, 1930, 1 volume in-4°, reliure sur ais de bois, sous chemise en demi-maroquin noir et à recouvrement.
Adjugé : 12 054 €

François-René de Chateaubriand fascinait un bibliophile, qui avait réuni soixante-seize ouvrages de, ou à propos de, son auteur romantique fétiche. Au sein de cette bibliothèque choisie, un livre se détachait avec 12 054 €, par la qualité de son édition et la beauté de sa reliure : il s’agissait des Aventures du dernier Abencérage, parue à Paris, chez Les bibliophiles de l’Amérique latine en 1930. Ce volume in-4° (numéroté 88 sur 140) affichait des pages d’une grande fraîcheur sans aucun défaut, tandis que trente-huit compositions en couleurs, gravées par Émile Poëncin d’après les dessins de François- Louis Schmied, animaient le récit de cette idylle mauresque. Il se parait d’ailleurs d’une superbe reliure art déco, également réalisée par Poëncin d’après Schmied  le premier étant alors le directeur de l’atelier de reliure du second. Toujours de l’auteur malouin, on avait aussi pour 6 150 € un ouvrage capital dans son édition originale, en deux volumes in-8°, l’Essai historique, politique et moral sur les révolutions anciennes et modernes, considérées dans leurs rapports avec la révolution françoise, de 1797, vendu à Londres chez Deboffe, à Hambourg, chez Fauche, et à Paris, chez Le Miere. Enfin, citons les deux best-sellers de Chateaubriand, Atala ou les Amours de deux sauvages, et René, édités par la Librairie des bibliophiles, à Paris, en 1877 en un seul volume in-12, un exemplaire unique car imprimé sur vélin. Doté d’une reliure à la Bradel, elle aussi en vélin, illustré d’eaux-fortes d’Émile Lévy et de dessins de Giacomelli, ce livre précieux se feuilletait pour 3 321 €. 

livres anciens et modernes, Chateaubriand et romantisme
lundi 26 mars 2018 - 15:00 (CEST)
32, place des Lices - 35000 Rennes
Rennes Enchères
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne