Gazette Drouot logo print

Du palais de Topkapi aux temples de Hué

Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 26 juin 2021 - 10:00 (CEST) - 7, rue Collin-d'Harleville - 28000 Chartres

Placé sous le signe de l’ailleurs, proche ou lointain, cet événement mettait en avant des artefacts ottomans, tout comme d’étonnants panoramas asiatiques, brossés par Dumoulin pour l’Exposition de 1900.

Turquie, début du XIXe siècle. Sabre ottoman, dit «qilidj», poignée en crosse à plaquettes... Du palais de Topkapi aux temples de Hué
Turquie, début du XIXe siècle. Sabre ottoman, dit «qilidj», poignée en crosse à plaquettes de corne claire, lame courbe en damas, décoré au talon d’écritures dorées, fourreau recouvert de cuir, à couture métallique, à deux garnitures et bracelets en fer, niellé à l’or, l. 96 cm.
Adjugé : 41 159 

Le voyage débutait aux portes de l’Orient, dans l’Empire ottoman où a été exécuté vers 1800 un «qilidj» ; sous cette appellation turque se cache un sabre caractéristique, avec une lame courbe en damas, à dos plat, contre-tranchant et pans creux, ici décorée au talon de calligraphies dorées dans des cartouches. Sa poignée en crosse est faite de plaquettes de corne claire. L’arme se range dans un fourreau recouvert de cuir, à couture métallique, à deux garnitures et deux bracelets en fer découpé, niellé à l’or. 41 159 € étaient nécessaires pour l’empoigner. De la même origine géographique provenait un charmant coffret ottoman du XVIIIe siècle (26 33 20 cm), en bois marqueté d’écaille, de nacre et d’os ; à l’intérieur, se cache un second petit coffre. Le tout était accessible pour 1 977 €. Direction l’ancienne Indochine ensuite, avec une paire d’importantes toiles, formant panorama et signées par Louis Dumoulin (29 540 €). Ce peintre orientaliste effectua une mission officielle au Japon en 1888, dont il rapporta une centaine de tableaux inspirés par ses étapes en Chine, en Indochine et en Malaisie ; une sélection fut ainsi exposée à la galerie Georges Petit. La première de nos toiles est située au Cambodge, dans un cartouche, et l’autre, de la même manière, en territoire Annam (211 297 cm et 201 279 cm). Elles représentent respectivement Les Ruines d’Angkor Vat et le Portique dans le tombeau de l’empereur Tu Duc à Hué, et ont vraisemblablement été exposées à l’Exposition universelle de Paris, en 1900. Enfin, quelques animaux exotiques fermaient le cortège, à l’image d’un Lion debout en bronze à patine brune (h. 13,5 cm) ; production de l’école française du XIXe siècle, il a reçu 5 067 €.

sculptures, bronzes, tableaux, mobilier et objets d'art
samedi 26 juin 2021 - 10:00 (CEST)
7, rue Collin-d'Harleville - 28000 Chartres
Ivoire - Galerie de Chartres (Gody-Baubau - Maiche - Paris - Rivière)
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne