facebook
Gazette Drouot logo print

Du cubisme de Czaky au matiérisme de Rebeyrolle

Le 26 avril 2018, par Philippe Dufour

L’art du XXe siècle occupait le devant de la scène à Troyes ce samedi 21 avril. On y découvrait en effet un ensemble de sculptures, où se cotoyaient avec bonheur les œuvres de Joseph Czaky et Paul Rebeyrolle. Du premier, artiste avant-gardiste d’origine hongroise, on pouvait admirer Cônes et sphères, un bronze à patine…

Du cubisme de Czaky au matiérisme de Rebeyrolle
Joseph Czaky (1888-1971), Cônes et sphères, 1919, bronze à patine noire signé et justifié 5/8, porte le cachet AC de l’atelier Czaky, fonte posthume Blanchet, h. 79 cm.
Adjugé : 37 200 €

L’art du XXe siècle occupait le devant de la scène à Troyes ce samedi 21 avril. On y découvrait en effet un ensemble de sculptures, où se cotoyaient avec bonheur les œuvres de Joseph Czaky et Paul Rebeyrolle. Du premier, artiste avant-gardiste d’origine hongroise, on pouvait admirer Cônes et sphères, un bronze à patine noire, justifié 5/8, d’une fonte posthume Blanchet. Imaginée en 1919, cette composition aux volumes particulièrement bien rythmés, et munie d’un certificat de Robert Vallois de février 1989, était disputée jusqu’à 37 200 €. Mais le plus impressionnant s’avérait être une collection de cinq œuvres du second ; elles provenaient d’un ami de Rebeyrolle, membre fondateur de l’Association pour la création et le développement de l’Espace Paul Rebeyrolle à Eymoutiers, ville natale de l’artiste, et lui avaient été achetés directement. Plébiscitée, une Figure de plâtre II, une technique mixte plâtre, mousse, grillage sur toile, de la série «Les Panthéons» de 1990, était décrochée à 44 640 €. Une autre technique mixte la talonnait, avec 38 440 €, titrée Paysage de 1967. Puis il y avait Le Chien hurlant de 1995, un bronze justifié EA 2/2 et s’élançant vers 28 520 €. Une Chouette en céramique et porcelaine, modelée en 1990, s’éveillait encore à 13 640 €. Quant à la sculpture monumentale, Fontaine aux seins nus, sujet d’un article dans la Gazette n° 15, page 128, elle n’a pas trouvé acquéreur. Gagnons ensuite le XVIIIe siècle français, pour admirer un imposant mobilier de salon d’époque Louis XV, composé d’un canapé à oreilles et de six larges fauteuils à la reine. En bois doré et sculpté de rocailles et de feuilles, le bel ensemble était garni de surcroît de tapisserie aux points de Saint-Cyr, à décor de chinoiseries sur fond noir. L’enchère de 49 600 € le récompensait. Un coran ottoman calligraphié en écriture naskhi vers 1863-1864 en Turquie se faisait aussi remarquer par un coup de marteau à 13 392 €. 

tableaux, mobilier et objets d'art, sculptures, bronzes, argenterie, bijoux, instruments de musique
samedi 21 avril 2018 - 14:00 (CEST)
1, rue de la Paix - 10000 Troyes
Ivoire Troyes - Boisseau-Pomez
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne