Droit de réponse de Fratelli Alinari

Le 27 septembre 2019, par La Gazette Drouot
Autoportrait de groupe, Giuseppe, Romualdo et Leopoldo Alinari, vers 1865.
© Archivio Alinari

Dans son numéro 31 du vendredi 20 septembre 2019, la Gazette Drouot a faussement indiqué à ses lecteurs que la «faillite récente» de la SpA Fratelli ALINARI serait le «dernier exemple de la ruine commerciale des archives photographiques traditionnelles» et que la SpA Fratelli ALINARi aurait fait l’objet d’une «liquidation».

ll est également indiqué de façon surprenante dans cet article que le patrimoine de la société SpA Fratelli ALINARI aurait «enfoui» dans des conditions qualifiées de «troublantes» proches «de l’enfouissement de matières radioactives ou de déchets toxiques».

De nombreux partenaires ou investisseurs de la SpA Fratelli ALINARI I’ont immédiatement contactée, inquiets de ces informations qui mettent gravement en péril sa réputation commerciale.


La SpA Fratelli ALINARI entend donc préciser les éléments suivants :
- La SpA Fratelli ALINARI n’a jamais été placée en liquidation et encore moins en faillite.
- ll est de notoriété publique que la SpA Fratelli ALINARI a décidé de céder son patrimoine photographique à la région de TOSCANE.

La société existe donc toujours et continue d’ailleurs d’exercer ses activités telles que la distribution des droits sur les images, le développement des nouvelles technologies, la réalisation d’expositions et de projets éditoriaux. La SpA Fratelli Alinari collabore aussi, en France, avec des sujets de grande renommée tels que le musée de l’Armée et la Société française de photographie. Avec la famille Rothschild, la SpA Fratelli Alinari est en train de travailler sur un important projet qui présentera la passion et les compétences de cette dynastie par rapport à la photographie.

Par ailleurs, si un dépôt des photographies est intervenu auprès de la société ART DEFENDER, c’est dans un souci de conservation optimale des œuvres avec un système de sécurité spécifique, une surveillance et une climatisation certifiées selon les plus hauts standards.

Le patrimoine en cours de cession est donc conservé dans des milliers de boîtes spécialement réalisées selon les normes en vigueur. Le déménagement et le stockage des œuvres ont été par ailleurs vérifiés par la Soprintendenza Archivistica de la TOSCANE.

ll ne s’agit donc ni d’un «enfouissement» ni d’une «mise en sommeil provisoire», comme indiqué dans l’article, mais au contraire de la mise en place d’un stockage et de conditions de conservation irréprochables et optimales.

Cette société historique, qui emploie plusieurs salariés, est donc bel et bien en activité et constitue toujours un interlocuteur de choix, concessionnaire officiel du ministère de la Culture italien pour la diffusion des images des œuvres d’art dans tous les lieux d’exposition réputés.

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne