Gazette Drouot logo print

Des violons et des archets au firmament

Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 02 décembre 2021 - 14:00 (CET) - 16, avenue de Lyon - 03200 Vichy

À Vichy, le rendez-vous hivernal des connaisseurs de lutherie et archeterie a inscrit d’excellents scores autour de la dispersion de collections prestigieuses.

Stefano Scarampella (1843-1925), violon fait à Mantoue en 1909, 358 mm ; certificat... Des violons et des archets au firmament
Stefano Scarampella (1843-1925), violon fait à Mantoue en 1909, 358 mm ; certificat d’expertise de Roger et Max Millant de 1948.
Adjugé : 171 120 

À Vichy, le rendez-vous hivernal des connaisseurs de lutherie et archeterie a inscrit d’excellents scores autour de la dispersion de collections prestigieuses. Une fois n’est pas coutume, mais les deux vedettes de cette vente spécialisée (voir l'article Un violoncelle par Giovanni Grancino de la Gazette n° 42, page 189) se sont révélées être des violons modernes. À la première place de l’orchestre, résonnait un instrument réalisé par Stefano Scarampella, et empoigné à 171 120 €. Ce luthier établi à Mantoue, en Italie, est l’un des plus importants de la fin du XIXe siècle et du début du XXe. On peut dire que cet instrument (l. 358 mm) a été fabriqué au sommet de la carrière de son auteur, car exécuté en 1909 ; il est accompagné d’un certificat d’expertise de Roger et Max Millant, de 1948. Suivait un autre violon de très grande valeur, appelé «Le Faust» (356 mm), et ce, à double titre. D’abord, son auteur n’est autre que Stephan von Baehr, qui le façonna à Paris en 2017 ; diplômé maître luthier en 1995, il est aujourd’hui l’un des plus réputés dans sa spécialité, se partageant entre Hambourg et la capitale française… Ensuite, l’instrument (comme son nom l’indique) a appartenu à la célèbre violoniste allemande Isabelle Faust (née en 1972) : aussi se l’arrachait-on à hauteur de 151 280 €. Dans ce peloton de tête, notons un troisième violon, italien celui-là et portant l’étiquette de Vincenzo Sannino. Fait à Naples en 1911 (354 mm), il est caractéristique du travail de ce Napolitain installé à Rome en 1914. Il jouait pour 68 200 €. D’autres prix s’affichaient au plus haut du côté des archets. Plusieurs provenaient de la collection de Luben Yordanoff (1926-2011), qui occupa pendant plus de vingt ans la place de violon solo de l’Orchestre de Paris. C’était le cas du premier d’entre eux, portant la marque très appréciée du grand Dominique Peccatte et enlevé à 124 800 € ; réalisé vers 1845, durant sa période d’or, l’archet monté argent (61,5 g) est très typé, avec sa tête de forme triangulaire, et affiche un état d’une rare fraîcheur. Enfin, issu d’une autre collection, résonnait un autre archet de violon, par le Parisien Nicolas-Rémy Maire, monté argent vers 1860 (53 g). Il était à vous contre 99 200 €.

instruments de musique : instruments du quatuor
jeudi 02 décembre 2021 - 14:00 (CET)
16, avenue de Lyon - 03200 Vichy
Vichy Enchères
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne