Gazette Drouot logo print

De précieux daguerréotypes de Blois vers 1856

Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 09 avril 2021 - 14:00 (CEST) - 7, rue Collin-d'Harleville - 28000 Chartres

Accessoires de précinéma, comme appareils photographiques anciens et modernes se sont partagé l’affiche, entraînés par une série de rarissimes vues panoramiques. 

Cinq daguerréotypes stéréoscopiques, titrés et datés de 1856 à 1859, vues  panoramiques... De précieux daguerréotypes de Blois vers 1856
Cinq daguerréotypes stéréoscopiques, titrés et datés de 1856 à 1859, vues  panoramiques de Blois et intérieur de l’église Saint-Nicolas, format 8,5 17 cm.
Adjugé : 24 480 

Les 1 200 lots de cette vente spécialisée, vendus à 97 %, témoignent de la bonne santé du marché de l’image fixe et animée, où rivalise une clientèle internationale. Et le plus disputé s’avère intéressant à plusieurs titres, puisqu’il s’agit d’un ensemble de cinq daguerréotypes stéréoscopiques, titrés et datés de 1856 à 1859, qui décrivent la ville de Blois. De format 8,5 17 cm, quatre d’entre eux sont des vues panoramiques de la cité du Loir-et-Cher, et une de l’intérieur de son église Saint-Nicolas. Si le daguerréotype voit officiellement le jour en 1839, rappelons qu’il connaît ensuite un déclin, que l’invention de la stéréoscopie, introduite à Paris vers 1850, ralentira quelques années. Ces vues – témoignages inestimables qui pourraient bien être les premières images photographiques de Blois – ont donc pu se hisser jusqu’à 24 480 €, à partir d’une estimation haute de 800 €… Quelques décennies plus tôt, le grand divertissement de la bonne société consistait surtout à s’amuser de vues d’optique ; une boîte destinée à cet usage était proposée à Chartres, emportée à 5 760 €, complétée de deux feuilles avec scènes animées (voir l'article Les premiers pas du 7e art de la Gazette n° 13, page 115). En bois et carton à façade recouverte d’une lithographie à décor de fenestrages néogothiques, percée de deux lentilles avec miroir incliné, l’ensemble pliant (48 40 cm) date des environs de 1830. Au chapitre des appareils photographique du XXe siècle, le fabricant allemand Leitz et ses Leica ont inscrit plusieurs bons résultats, tels les 7 440 € offerts pour un modèle IID n° 367225, avec objectif Summicron 2/5 cm n° 995173, complété de ses bouchon, sac et rideau. Le M6 TTL «Black Paint» lui succédait pour 3 360 € ; portant le n° 2251223, il est équipé d’un objectif Elmarit (M. 1:2.8/21) n° 3212618, dans sa boîte d’origine. Quant au modèle M4-2 «Canada» n° 1502195 en finition noire, avec objectif Summilux 1.4/35 n° 2991873, il était à vous pour 3 030 €.

appareils photo, cinéma (sur le thème du)
vendredi 09 avril 2021 - 14:00 (CEST)
7, rue Collin-d'Harleville - 28000 Chartres
Ivoire - Galerie de Chartres (Gody-Baubau - Maiche - Paris - Rivière)
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne