Gazette Drouot logo print

Dans la savane de Royère

Publié le , par Anne Doridou-Heim

Si La Pyramide humaine de Gustave Doré (1832-1883) (voir Gazette no42 du 1er décembre, page 82), ne réussissait pas son numéro d’équilibriste, ce fauteuil à haut dossier modèle «Éléphanteau», dessiné par Jean Royère (1902-1981) et réalisé vers 1952, réussissait son entrée sur la piste en avançant à 179 200 €.

Jean Royère (1902-1981), fauteuil «Éléphanteau», structure en chêne, pieds coniques,... Dans la savane de Royère

Jean Royère (1902-1981), fauteuil «Éléphanteau», structure en chêne, pieds coniques, vers 1952, h. 107 cm.
Adjugé : 179 200 €

Autour de la Seconde Guerre mondiale, le designer ne cède pas totalement aux sirènes de la soumission de la décoration à l’architecture, continuant à concevoir des meubles aux formes libres, biomorphiques et purement ornementales. Ce siège incarne ce propos. L’analogie avec le pachyderme de la savane se situe uniquement dans les oreilles situées de chaque côté du dossier, à la différence du gros fauteuil de Jacques-Émile Ruhlmann (1879-1933), baptisé «Éléphant», réalisé en 1926 et qui rejoindra le bureau du maréchal Lyautey au palais des Colonies. Conçu à l’origine pour être développé sur un fauteuil, le modèle deviendra également canapé à la demande d’un client du Moyen-Orient en 1951, les deux versions se déclinant avec succès tout au long de la décennie, bientôt rejointes par l’iconique modèle «Ours polaire».

lundi 04 décembre 2017 - 14:00 (CET) - Live
Salle 5 - Hôtel Drouot - 75009
Gros & Delettrez
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne