Gazette Drouot logo print

Collection Tchaloyan, les tapis

Publié le , par Caroline Legrand
Vente le 05 juillet 2020 - 14:30 (CEST) - Château de Lasserre - 31380 Montastruc-La-Conseillère

Provenant de l’ensemble réuni par Michel Tchaloyan, cent douze tapis du Moyen-Orient, du Caucase et de France seront dispersés durant cette vente.

Asie Mineure, fin du XVIIe siècle. Tapis ouchak dit « à médaillon », velours en laine... Collection Tchaloyan, les tapis
Asie Mineure, fin du XVIIe siècle. Tapis ouchak dit « à médaillon », velours en laine sur fondations en laine, 345 560 cm.
Estimation : 50 000/80 000 

Michel Tchaloyan a émigré en France à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Possédant une grande connaissance dans les tapis anciens – un art séculaire dans son pays d’origine, l’Arménie –, il se lança dans leur commerce. Annoncés entre 600 et 80 000 €, ces cent douze exemplaires, allant du XVIIe au XXe siècle, séduiront par leurs techniques et leurs décors. On appréciera tout particulièrement ce tapis ouchak issu de la tradition turque, qui présente un décor caractéristique avec, en son centre, un médaillon en mandorle aux pourtours à crénelages flamboyants ciel, émeraude et brique. L’intérieur, sur un fond anthracite oxydé, forme un réseau fleuri polychrome supportant une corolle brique, végétalisée émeraude, turquoise et à surlignage ivoire. L’ensemble repose sur un champ oblong, à l’inextricable treillage de « ronces » marine et pourpre, rappelant le décor de certains tapis dits « Lotto », car représentés dans les tableaux du maître italien. Enfin, la bordure principale châtaigne présente une succession de fleurs étoilées turquoise, brique, ivoire et émeraude, qui, elles, ne sont pas sans rappeler les « croix de lumière » du tapis de Pazyryk… Ce qui démontre, rappelle encore l’expert, le savoir-faire et la continuité artistique et décorative arménienne remontant à l’époque thraco-phrygienne. Quelques tapis français s’immisceront dans ce programme très oriental, dont l’un issu de la Savonnerie au XVIIIe siècle, de style Directoire, est estimé 30 000/50 000 €. Il est à décor de rosace florale centrale composée d’une couronne de fruits vieil or sur fond ivoire, elle-même entourée d’une couronne de fleurs tressées à l’antique et d’un champ tabac surligné de branches de laurier (600 585 cm). De la Perse, on remarquera un ghoum en soie, du milieu du XXe siècle (époque du shah), composé d’une multitudes de médaillons à décor de bouquet fleuri et à cadres « moulurés », dont on attend 30 000/50 000 € (620 420 cm). On conclura ce tour d’horizon dans le Caucase, en Arménie, avec un modèle tissé vers 1880, annoncé à 12 000/15 000 €, à décor goradis (sud Karabagh/Artsakh) de ramages végétaux pastel dans le goût de la Savonnerie, accueillant trois médaillons floraux cruciformes ivoire, brique, pistache et châtaigne, intercalés de compositions blasonnées (575 200 cm). L’autre chapitre de la collection Michel Tchaloyan – les tapisseries – sera dispersé le lendemain (voir Zoom régions, page 26).

dimanche 05 juillet 2020 - 14:30 (CEST) - Live
Château de Lasserre - 31380 Montastruc-La-Conseillère
FEE - Stanislas Machoïr
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne