Gazette Drouot logo print

Collection Lonchamp : Chagall et Metzinger

Publié le , par Anne Doridou-Heim
Vente le 25 mars 2022 - 14:15 (CET) - Salle 6 - Hôtel Drouot - 75009

La collection de Jean Lonchamp proposait une jolie déclinaison des arts graphiques du XXe siècle.

Jean Metzinger (1883-1956), Nu au fauteuil, huile sur toile, 55 x 38 cm. Adjugé :... Collection Lonchamp : Chagall et Metzinger
Jean Metzinger (1883-1956), Nu au fauteuil, huile sur toile, 55 38 cm.
Adjugé : 57 960 

Si la Gazette n° 11 (voir l'article Ancienne collection Jean Lonchamp de la Gazette n° 11, page 51) avait choisi Frère Genièvre joue à la balançoire (36 29 cm), une amusante composition rappelant la foi de Maurice Denis (1870-1943) et reconnue à 18 900 €, l’ordre des choses était respecté et la plus haute marche n’échappait pas à cette toile de Jean Metzinger, Nu au fauteuil, peinte dans la décennie 1935-1944 et retenue à 57 960 €. Le théoricien du cubisme, présent lors de la première exposition parisienne du mouvement ouverte le 30 septembre 1911 – aux côtés de Gleizes, Le Fauconnier, Delaunay et Léger –, proche de Pablo Picasso et qui lui doit d’ailleurs d’avoir adhéré à ce nouveau style, a depuis évolué. Il a en effet abandonné sa rigueur première, celle qui rejetait les visions traditionnelles d’un sujet et le déstructurait en de multiples perspectives, pour revenir au lendemain de la Première Guerre mondiale à une peinture plus assagie. Les nus en sont l’un des thèmes forts. Ils sont portés par une grande simplicité de moyens, une composition rigoureuse, un sens du volume et des tons assourdis qui sont une réminiscence de ceux de sa période cubiste. Sur les cimaises de cette collection, on trouvait aussi un certain nombre de feuilles fraîches dessinées par des noms bien connus : celui de Marc Chagall (1887-1956) pour une carte de vœux à l’encre de 1955 rehaussée de gouache, Les Collines, femme et enfant (10 14 cm), reçue à 50 400 €, celui d’Henri de Toulouse-Lautrec (1864-1901) pour un dessin au crayon noir de 1896, Scène de cirque, la vache enragée (71 58,5 cm), emporté à 47 880 €, ou celui de Marie Laurencin
(1883-1956) avec une huile sur toile, Carmen (40 33 cm), poussant son aria à 34 020 €… Quant à Edgar Degas (1834-1917), un Groupe de femmes autour du pianiste (20,5 30,5 cm) portait le timbre de son atelier devant un auditoire à 38 430 €. On dit qu’une collection ressemble à celui qui la réunit. Celle-ci était solide et cohérente, et les résultats reçus en témoignent.

vendredi 25 mars 2022 - 14:15 (CET) - Live
Salle 6 - Hôtel Drouot - 75009
Doutrebente , Giquello & Associés
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne