Gazette Drouot logo print

Cloître Saint-Trophime : Germaine Krull & Jacques Rémy Un voyage, Marseille-Rio 1941

Publié le , par Sophie Bernard

1941 : Marseille est la porte du monde, comme il est dit dans le premier des nombreux panneaux scandant le parcours de l’exposition. Une porte vers la liberté pour beaucoup en ces temps de guerre, dont la photographe allemande Germaine Krull (1897-1985) et le scénariste et écrivain français Raymond Assayas, allias Jacques...

Germaine Krull (1897-1985), Les enfants passent la ligne, fête de Neptune sur le... Cloître Saint-Trophime : Germaine Krull & Jacques Rémy Un voyage, Marseille-Rio 1941
Germaine Krull (1897-1985), Les enfants passent la ligne, fête de Neptune sur le «Capitaine-Paul-Lemerle», l’assesseur guide un des enfants.

1941 : Marseille est la porte du monde, comme il est dit dans le premier des nombreux panneaux scandant le parcours de l’exposition. Une porte vers la liberté pour beaucoup en ces temps de guerre, dont la photographe allemande Germaine Krull (1897-1985) et le scénariste et écrivain français Raymond Assayas, allias Jacques Rémy  (1911-1981), qui embarquent à bord du Capitaine-Paul-Lemerle en mars. La scénographie, tout en longueur, est comme la métaphore de ce voyage en cargo qui les mènera à Rio quelques semaines plus tard. Au mur, les tirages noir et blanc, dans des maries-louises blanches, sont sagement alignés. Leur petite taille et la lumière tamisée du cloître Saint-Trophime obligent à s’approcher au plus près pour découvrir le contenu des images : le sujet intime de ce carnet de voyage s’y prête. Dans une longue table-vitrine, de nombreux documents originaux, photos et lettres manuscrites, ajoutant à l’émotion, racontent ce périple. Dans les cartels, les commentaires de Germaine Krull permettent d’en savoir plus, notamment sur l’escale à la Martinique, où les voyageurs furent assignés à résidence pendant une quinzaine de jours nous sommes dans la France de Vichy. Pour la plupart inédites, ces photos retrouvées dans la maison de campagne familiale par le fils de Jacques Rémy, Olivier Assayas cocommissaire de l’événement , donnent à voir une Germaine Krull inattendue, loin de celle qui publia le portfolio Métal en 1928. Une exposition où l’on doit prendre son temps.
 

Vlady Serge (?), photo de groupe prise au Lazaret en avril 1941. Assis, Jacques Rémy et Victor Serge, au centre, Germaine Krull.
Vlady Serge (?), photo de groupe prise au Lazaret en avril 1941. Assis, Jacques Rémy et Victor Serge, au centre, Germaine Krull.
Cloître Saint-Trophime,
20, rue du Cloître, Arles, tél. 
: 04 90 96 76 06.
Jusqu’au 22 septembre 2019.
www.rencontres-arles.com
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne