Gazette Drouot logo print

Chevalier de Saint-Alexandre-Nevsky, prestige impérial russe

Publié le , par Claire Papon
Vente le 27 novembre 2021 - 11:00 (CET) - Salle 11 - Hôtel Drouot - 75009

Des décorations, de l’orfèvrerie, des porcelaines, des icônes, des tableaux… Nul doute que cette vacation devrait, une fois encore, susciter la convoitise des amateurs russes.

Carl Blank, ensemble de chevalier de l’ordre impérial de Saint-Alexandre-Nevsky en... Chevalier de Saint-Alexandre-Nevsky, prestige impérial russe
Carl Blank, ensemble de chevalier de l’ordre impérial de Saint-Alexandre-Nevsky en or émaillé et diamants comprenant un insigne (8,5 5,3 cm) et une plaque de poitrine (diam. 8,7 cm), ruban en soie moirée rouge (l. 10 cm), Saint-Pétersbourg, 1908-1917.
Estimation : 200 000/300 000 

Il est estimé 200 000/300 000 € mais pourrait être disputé au-delà. Lui, c’est un ensemble de chevalier de Saint-Alexandre-Nevsky, en or, émail et diamants, comprenant insigne au poinçon de Carl Blank et plaque, ruban et écrin gainé de cuir rouge. Le 15 juin 2011, à Drouot (Kapandji - Morhange), un ensemble complet de sa croix et de sa plaque, de son écharpe, de son écrin aux armes impériales, et enfin de son diplôme signé par Nicolas II, donnant le nom de son récipiendaire, était disputé jusqu’à 2 478 400 €. Un record ! Les acquéreurs russes, très attentifs au pedigree et à la traçabilité des pièces, bataillèrent ferme. S’il manque à notre bijou son diplôme et sa provenance, le prestige de l’ordre de Saint-Alexandre-Nevsky – imaginé par Pierre Ier, établi par la grande Catherine et décrit pour la première fois en 1797 – et son décor de diamants constituent le nec plus ultra. Il est le troisième, à la fois par sa date de création (1725) et dans la hiérarchie, après ceux de Saint-André et de l’Aigle blanc. Notre bijou est accompagné notamment de tableaux du Géorgien Félix Varla (estimations de 2 000 à 12 000 €), d’assiettes en porcelaine de la manufacture de Saint-Pétersbourg dont une paire du service militaire commandé par Nicolas Ier (12 000/15 000 € chacune). Si son poinçon n’est pas apparent, c’est à Carl Fabergé (1846-1920) qu’est donné un presse-papier formé d’un bloc de marbre noir, plaqué de lapis-lazuli, duquel surgit un lézard en argent ciselé (10 000/15 000 €). Quelques modèles proches sont connus dont l’un orné de deux reptiles se détachant sur un fond de cette même pierre d’un bleu intense du Baïkal, ayant appartenu à l’impératrice Maria Féodorovna, conservé au palais de Peterhof. La séance du matin, dédiée aux icônes, est emmenée par une tempera sur fond d’or, L’Exaltation de la Croix du Seigneur (école de Nevyansk, vers 1800). Son commanditaire ? Grigori Zotov, industriel de l’Oural dont les méthodes brutales de travail lui valurent des soulèvements, et un procès au terme duquel il n’échappa à une condamnation à mort que par la grâce de Nicolas Ier. En souvenir de ce jugement salvateur, il commanda cette icône (4 000/6 000 €)…

samedi 27 novembre 2021 - 11:00 (CET) - Live
Salle 11 - Hôtel Drouot - 75009
Millon
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne