Gazette Drouot logo print

Bretagne éternelle et peinture moderne

Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 13 février 2022 - 14:00 (CET) - Hôtel des ventes de Metz, 43, rue Dupont-des-Loges - 57000 Metz

Un grand panorama côtier représentant l’île de Bréhat, ponctué de touches bleues et orangées, à la signature des plus convoitées, a dominé sans surprise cette vacation lorraine.

Bernard Buffet (1928-1999), Ile de Bréhat, huile, 1973 sur toile signée et datée,... Bretagne éternelle et peinture moderne
Bernard Buffet (1928-1999), Ile de Bréhat, huile, 1973 sur toile signée et datée, 89 130 cm.
Adjugé : 202 493 €


Depuis la fin du XIXe siècle, les petits ports sereins des Côtes-d’Armor ont attiré les artistes en mal d’ambiance authentique. Buffet, à son tour, devait tomber sous le charme d’une région, fréquentée déjà dans l’enfance… Jusqu’à acquérir une maison à Saint-Cast, où il va séjourner longuement de 1964 à 1970, y réalisant de très nombreux paysages, d’une facture plus traditionnelle et apaisée. À quelques kilomètres de sa résidence, l’île de Bréhat va lui fournir bien des motifs à décliner à l’infini, quais désertés, chalutiers, voiliers et petites maisons blanches. Les voici représentés dans ce tableau de bonnes dimensions (89 130 cm), une huile sur toile portant la date de 1973. Comme il se doit, l’œuvre (vue dans la Gazette n° 5, page 86 (voir l'article Bernard Buffet amoureux de la Bretagne) était accompagnée d’un certificat de la galerie Garnier ; elle a été vivement disputée, une rixe d’enchères close sur un coup de marteau à 202 493 €, soit le double de l’estimation haute. On pouvait se consoler avec d’autres exemples séduisants de l’art du XXe siècle, à l’image d’une lithographie en couleurs sur vélin d’Arches signée par Marc Chagall, un Paysan au violon de 1968. Le feuillet (57 42 cm), portant également la mention «épreuve d’artiste» apocryphe – et en dehors de l’édition à 50 exemplaires –, a reçu 5 000 €. Montres et bijoux complétaient la session, entraînés par une Rolex «GMT Master» à 16 000 €. Doté d’un boîtier en acier inoxydable d’un diamètre de 4 cm, d’un cadran noir avec index appliqués, aiguilles Mercedes et aiguilles GMT rouges, l’accessoire porte la référence «1675» et le numéro de série «3223724». Du côté des parures, c’est un bracelet de Jacques Lenfant en or jaune (78,5 g) à maille en chaîne paillette, alternée de liens polis vif, qui plaisait, à raison de 8 458 €.

dimanche 13 février 2022 - 14:00 (CET) - Live
Hôtel des ventes de Metz, 43, rue Dupont-des-Loges - 57000 Metz
Martin et Associés (HDV Metz)
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne