Gazette Drouot logo print

Boudin, entre deux mondes

Publié le , par Sophie Reyssat

Vous aurez reconnu dans cette toile, emportée pour 20 000 € à Versailles le dimanche 16 décembre (Éric Pillon Enchères OVV), la patte de celui que Corot avait baptisé «le roi des ciels» : Eugène Boudin (1824-1898). À l’époque où il réalise cette œuvre (24 x 38 cm), vers 1854-1857, le peintre est soucieux de plaire au public,...

  Boudin, entre deux mondes
 

Vous aurez reconnu dans cette toile, emportée pour 20 000 € à Versailles le dimanche 16 décembre (Éric Pillon Enchères OVV), la patte de celui que Corot avait baptisé «le roi des ciels» : Eugène Boudin (1824-1898). À l’époque où il réalise cette œuvre (24 x 38 cm), vers 1854-1857, le peintre est soucieux de plaire au public, et il cherche toujours la reconnaissance au Salon. Cela se traduit dans ses tableaux, où il s’efforce de concilier le soin apporté à la composition, la minutie avec laquelle sont décrites les scènes représentées et ses propres recherches esthétiques, dont le but est d’aller à l’essentiel en quelques touches vivement brossées.

dimanche 16 décembre 2018 - 14:30 (CET) - Live
Hôtel des ventes du Château, 13, avenue de Saint-Cloud - 78000 Versailles
Eric Pillon Enchères , Osenat
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne