Gazette Drouot logo print

Baccarat, Picabia et Bouguereau

Publié le , par Sophie Reyssat
Vente le 04 décembre 2021 - 10:30 (CET) - 59, rue des Rosiers - 93400 Saint-Ouen-sur-Seine

Le lustre scintillant de la cristallerie partageait l’affiche avec les toiles de Francis Picabia et William Adolphe Bouguereau.

Cristallerie Baccarat, dernier quart du XIXe siècle, lustre en cristal taillé à vingt-quatre... Baccarat, Picabia et Bouguereau
Cristallerie Baccarat, dernier quart du XIXe siècle, lustre en cristal taillé à vingt-quatre bras de lumière, tulipes et montants à renflements teintés rouge rubis, bobèches teintées blanc et vert amande, les branches facettées retenant de nombreuses pampilles, 110 100 cm environ.
Adjugé : 51 520 

Avec plus de 900 lots proposés en deux jours, cette dispersion donnait l’occasion de redécorer son intérieur, en commençant avec ce fastueux lustre de Baccarat, décroché à 51 520 €. Selon la tradition familiale, il aurait été acheté sur le stand de l’Exposition universelle de 1889… La vénérable maison, établie en Lorraine dans le village du même nom depuis 1764, grâce à l’aval donné par Louis XV, n’a en effet jamais cessé d’être un fer de lance de la cristallerie. Sa première participation à l’Exposition nationale des produits de l’industrie française a lieu en 1823, mais c’est en 1827, à la suite de l’invention de la technique du pressé-moulé, deux ans plus tôt, que Baccarat présente ses premiers lustres. Les médailles d’or s’enchaînent, les commandes royales également, et le succès à l’étranger suit. 1839 représente une autre date marquante, grâce à la production de cristaux colorés, dont la variété est saluée. Pour sa première Exposition universelle parisienne, celle de 1855, Baccarat fait sensation avec un lustre et deux candélabres monumentaux. Au tournant du siècle, la manufacture emploie près de 2 200 personnes. D’autres succès étaient au rendez-vous aux cimaises, notamment grâce à Francis Picabia. Sa vue de Saint-Tropez montrant la baie des Canoubiers, peinte vers 1904-1905, obtenait 60 536 € sur une estimation haute de 15 000 € (33,5 41,3 cm). Immortalisée par les peintres, chantée par les écrivains, et convoitée par les grandes fortunes, la côte s’y dévoile encore sauvage. Picabia était également représenté par un crayon sur papier emporté pour 16 744 €, celui d’une Espagnole dessinée vers 1923-1926 (31,7 23,9 cm). Moyennant 38 640 €, William Adolphe Bouguereau était salué pour son Portrait du peintre Édouard Brandon, dédicacé à son ami (40,5 32,5 cm, voir l'article William Bouguereau et Édouard Brandon de la Gazette n° 43, page 165).

samedi 04 décembre 2021 - 10:30 (CET) - Live
59, rue des Rosiers - 93400 Saint-Ouen-sur-Seine
Oxio
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne