Antoine Compagnon

Le 28 février 2019, par La Gazette Drouot

Professeur de littérature française au Collège de France, l’auteur des Chiffonniers de Paris (Gallimard, 2017) donnera une conférence intitulée «Un parfum de madeleine de Proust» le 14 mars, au musée Fragonard à Paris.

Antoine Compagnon

Êtes-vous plutôt peinture, objet, photo… ?
Peinture assurément, pour le dessin comme pour la couleur, le côté Ingres et le côté Delacroix, mais de plus en plus photo aussi.
Votre dernier coup de cœur culturel ?
L’exposition des «Trésors de Kyoto» de l’école Rinpa au musée Cernuschi, vue la veille de la fermeture en janvier, en particulier les céramiques d’Ogata Kenzan.
Une œuvre que vous aimeriez posséder ?
La Botte d’asperges d’Elstir, dédaignée par la duchesse de Guermantes.
L’artiste qui vous touche ?
Manet en effet, moderne malgré lui, comme Elstir, et en lutte avec lui-même.
Tendance FIAC ou Biennale Paris ?
Plutôt FIAC ces dernières années, mais aussi Paris Photo.
Existe-t-il un fil conducteur dans vos acquisitions ?
Dernièrement, des lithographies et photographies des chiffonniers de Paris, encore abordables.

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne