Matisse en ami, Piotrowski en guerrier

Le 07 janvier 2021, par Philippe Dufour

Des œuvres pleines d’humour du maître du XXe siècle étaient à portée, accompagnées de peintures d’une technique brillante par Piotrowski et Saint-Delis.

Antoni Piotrowski (1853-1924), Manœuvres de soldats en forêt de Fontainebleau, huile sur toile, 54 100 cm.
Adjugé : 21 700 €

Sur cette feuille de papier vergé (avec filigrane «mercury mill» et un caducée), on peut lire la fameuse signature de Matisse, ainsi qu’une dédicace : «à toi Leon V.» Datée du « 27 juin 1910 », la scène est intitulée Duo des deux philosophes : à nos âges un seul verre de vin est suffisant et ne peut faire mal aux artères (21 26,5 cm). Aussi, à partir d’une estimation haute de 3 000 €, elle s’envolait jusqu’à 13 020 €. Décidément en verve, Matisse était aussi l’auteur ce même 27  juin 1910 d’un autre dessin à l’encre sur papier vergé avec filigrane, signé «h. Matisse», dédicacé «à toi» et daté (21 26,5 cm) ; celui-ci se nomme Madame, vous avez la gale. Merci Mr Vassaux, à vous revoir… Il était à vous pour 4 464 €. Quelques années plus tard, le peintre dédicaçait encore à son « vieux copain D. Léon Vassaux», un ouvrage monographique Henri Matisse par Raymond Escholier (Paris, Librairie Floury, 14 rue de l’Université, 1937, 20 14,3 cm), illustré de soixante-huit reproductions, cette fois vendu 1 860 €. Un autre novateur de la ligne et du coloris était aussi de la partie : Henri de Saint-Delis, avec son Promeneur en montagne, devant un calvaire (71 91 cm), une huile sur toile décrochée pour 11 160 €. Mais le vainqueur de la session était le Polonais Antoni Piotrowski, décrivant des Manœuvres de soldats en forêt de Fontainebleau (54 100 cm), toile adjugée à 21 700 €.

La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne