Domaine de la Romanée-Conti, vins et alcools

Le 29 avril 2021, par Philippe Dufour

Deux jours de ventes nourris par les plus belles caves, constituées par des connaisseurs exigeants et des chefs étoilés, ont enflammé l’Hôtel Martinez et le Live.

Assortiment de douze bouteilles du domaine de la Romanée-Conti, millésime 1982.
Adjugé : 31 000 

En tête, le terroir bourguignon et ses trésors, comme cet assortiment en caisse de douze bouteilles du domaine de la Romanée-Conti portant le millésime 1982 (et contenant deux richebourgs, deux romanée-saint-vivant, deux grands-échezeaux, deux échezeaux, trois la-tâche et une romanée-conti) qui a pu totaliser 31 000 €. Cette cave était entourée d’autres romanée-conti, notamment une bouteille vendangée en 1980 partie à 13 765 €, une autre de 1985 saisie à 13 640 €, ou encore un flacon rare de 1990 vendu 25 300 €. Bien des prestigieux domaines de la région étaient représentés, comme Armand Rousseau avec six chambertins, du millésime 2009 à 2014, adjugés 14 260 €, ou encore Henri Jayer, dont une vosne-romanée Cros-Parantoux de 1978 valait 16 370 € et trois échezeaux de la même année, 25 420 €. Les bordeaux n’ont pas été oubliés, entraînés par des petrus, dont trois exemplaires de 1990 partaient pour 12 400 €, et six en caisse, de 2004, à 17 360 €. Le château mouton-rothschild s’est aussi illustré, par exemple avec un jéroboam millénial, récolté en 2000 (15 000 €). La cave d’un grand collectionneur a également fourni une série historique de château-d’yquem : la première datant de 1855 (validée à 20 450 €), une deuxième de 1879 (13 640 €) et encore une autre de 1902 (12 525 €) ; cette collection a totalisé un montant de 257 735 €… On n’oubliera pas certains nectars de la vallée du Rhône, à l’image du confidentiel Ermitage Cathelin, dont deux flacons millésimés 1990 ont trouvé preneur pour 17 610 €.

samedi 24 avril 2021 - 10:30 - Live
Besch Cannes Auction
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne