Des brodeuses inspirées par la Bête

Le 07 octobre 2020, par Philippe Dufour

Lors d’une vacation dédiée aux textiles anciens et modernes, un gilet affichait un bien curieux décor, inspiré sans doute par le fait divers le plus terrifiant de son temps…

Fin du XVIIIe siècle. Gilet droit brodé en pièces, au décor sur le thème des bêtes féroces tueuses d’homme, satin de soie crème vivement brodé de soie polychrome au passé plat, 71 55 cm.
Adjugé : 2 625 

Cet élément de la garde-robe masculine, indispensable à tout gentilhomme de la fin du XVIIIe siècle, se pare toujours de motifs brodés végétaux, floraux ou antiquisants, qui se laissent découvrir entre les pans de la veste, révélant ainsi le rang et l’aisance de son propriétaire. Cependant, les panneaux du gilet de soie présenté ici (71 55 cm), en pièces, n’ont jamais été montés. À cela, le choix du sujet de certaines de ses broderies n’est peut-être pas étranger… Certes la partie haute, en satin de soie crème, s’orne sur le plein du traditionnel semis polychrome de plumes ou de barbeaux, ainsi que de gerbes de fleurs, palmes et roses coupées le long de la boutonnière. Mais sur le bas, un décor surprenant met en scène un homme en habit terrassé par une bête monstrueuse sur une terrasse verdoyante. Faut-il y voir le rappel possible de l’affaire de la Bête du Gévaudan, qui défraya alors la chronique en faisant plus de cent vingt victimes de tous âges entre 1764 et 1767 ? Le fait que le gilet prévu n’ait pas été confectionné indique peut-être que l’auteur de la broderie n’ait pas trouvé acheteur, ou encore que son commanditaire ait finalement changé d’avis… Quoi qu’il en soit, ce précieux témoignage a été adjugé 2 625 € et, en raison de son ornementation insolite, préempté par le musée des Arts décoratifs de Paris. Parmi les autres lots de cette session spécialisée qui devait totaliser un montant global de 125 443 €, un autre vêtement attirait l’attention : un manteau de femme façonné en Chine, à la fin du XIXe siècle ou au début du suivant. En satin de soie rouge vivement brodé en soie polychrome au passé plat, au point de Pékin et en filé or, il déploie des rameaux et des potiches fleuries de pivoines (2 750 €).

lundi 28 septembre 2020 - 14:00 - Live
Hôtel des ventes, 70, rue Vendôme 69006 Lyon
De Baecque et Associés
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne