L’amour universel par Indiana

Le 16 mai 2019, par Philippe Dufour

Une des œuvres phares de Robert Indiana s’offrait avec succès, en compagnie de volatiles en porcelaine ancienne de Londres, et d’argenterie flamande. 

Robert Indiana (1928-2018), Prem Love dit aussi Hindi Love, 2007, exemplaire n° 1/8, acier Corten, éditeur John Gilbert, Prem Love ArtPublishing Ltd, Mysore, 182 182 90 cm.
Adjugé : 78 936 


Tout le monde connaît ses inscriptions monumentales en trois dimensions, où se lit le mot «love» décliné dans bien des coloris et des matières, voire tous les langages… Le sculpteur Robert Clark, plus connu sous le nom de Robert Indiana, a réalisé en 2007 ce Prem Love, dit aussi Hindi Love, en acier Corten pour l’éditeur John Gilbert. Pour cet exemplaire numéro 1 sur 8, un collectionneur avait prévu 78 936 €. Ce sont deux superbes hiboux, presque en taille réelle, qui venaient ensuite se poser dans la salle ; ils étaient en porcelaine polychrome de Londres de la manufacture Bow (qui connut une brève existence de 1745 à 1776), d’où sortirent des pièces rococo. Nos oiseaux se dressaient chacun sur une souche, aux branches ornées de fleurs. Le premier récoltait 24 300 €, et le second 23 085 €. On se disputait également pour un lot très séduisant, un couvert de voyage en argent, doté d’une fourchette pliante à trois dents, et portant un cuilleron amovible fixé par cinq pattes. Le creux de ce dernier était gravé d’une Résurrection, le Christ à ses pieds, un moine en adoration. L’artefact, pesant 51 g, a vu le jour à Bruges vers 1628-1629, et portait une marque de maître orfèvre représentant une fleur à cinq pétales. Il changeait de mains pour 9 720 €.

Panorama (après-vente)

Deux hiboux anglais

Le 23 mai 2019, par Philippe Dufour

La manufacture anglaise de porcelaine de Bow, à Londres, est fondée en 1745 par Edward Heylin et Thomas Frye et ferme ses portes en 1776 ; une existence brève au cours de laquelle elle fournira de la vaisselle, mais aussi nombre de sujets à l’esprit rococo et aux couleurs brillantes. Tel ce hibou polychrome (h. 21 cm), dressé sur une souche aux branches ornées de fleurs, et au plumage moucheté, qui récoltait 24 300 € le dimanche 5 mai chez Joigny Enchères OVV. Un de ses semblables, de taille identique, y trouvait aussi un nouveau maître pour 23 085 €.

La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne