Une poésie tapissière signée de Miró

Le 17 juin 2021, par Anne Doridou-Heim

Avec Miró, les escargots parlent aux fleurs et aux étoiles, et cela plaît !

Joan Miró (1893-1983), Escargot, femme, fleur et étoile, 1934-1936, tapisserie tissée à la main sous la direction de Marie Cuttoli, ateliers Delarbre, Aubusson, 200 172 cm.
Adjugé : 121 600 

© SUCCESSío Miró/adagp, Paris, 2021

Cette pièce tissée à la main dans l'atelier de Marcelle Delarbre à Aubusson entre 1934 et 1936, sous la direction de Marie Cuttoli (1879-1973), participe au renouveau de la tapisserie initié avec l’Exposition internationale des Arts décoratifs de 1925. Le directeur de l’École d’Aubusson, Antoine-Marius Martin, y présente alors des propositions concernant notamment l’intégration de peintres connaissant les techniques de la lice et auteurs de leurs propres cartons. C’est bien sûr Jean Lurçat (1892-1966) qui en est le fer de lance dès 1937, dessinant justement pour l’éditrice et collectionneuse Marie Cuttoli, une femme à la forte personnalité (voir l'article Miró et Cuttoli : le renouveau de la tapisserie page 50 de la Gazette n° 22) ayant installé une manufacture en Algérie — où son mari est affecté en tant que préfet. Se désintéressant des artistes «officiels» des Beaux-Arts, elle se tourne vers les avant-gardistes, Picasso, Léger, Braque, Dufy, Le Corbusier… et Joan Miró, qui réalise le carton d’Escargot, femme, fleur et étoile, pour le tissage duquel six à huit mois de labeur ont été nécessaires. Celle-ci fut l’une des trois exécutées et avait été adjugée l’équivalent de 28 510 €, en avril 1978, chez Ader - Picard - Tajan. Cette fois, c’est 121 600 € qui ont été nécessaires pour la décrocher.

jeudi 10 juin 2021 - 14:00 - Live
Tessier & Sarrou et Associés
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne