facebook
Gazette Drouot logo print

Ortelius, père de l’ancêtre de tous les atlas

Le 21 octobre 2020, par Sophie Reyssat

Le Theatrum orbis terrarium d’Ortelius,fleuron du Siècle d’or de la cartographie des Pays-Bas.

Ortelius, père de l’ancêtre de tous les atlas
Abraham Ortelius (1527-1598), Theatrum orbis terrarium […], Anvers, 1603, in-folio complet de 338 ff en latin, comprenant deux parties en un volume, exemplaire à grandes marges rehaussé de couleurs et d’or, 48,6 34,5 cm, reliure flamande d’époque en plein vélin ivoire.
Adjugé : 108 683 

L’éclectisme de cette dispersion d’ouvrages séduisait les spécialistes, particulièrement actifs sur Internet. Fleuron du Siècle d’or de la cartographie des Pays-Bas, cet Atlas d’Abraham Ortelius, une édition complète de 1603 en latin tirée à trois cents exemplaires, respectait ainsi son estimation pour être emporté à 108 683 € (voir l'article Le théâtre du monde d’Abraham Ortelius de la Gazette n° 35, page 91). Les amateurs étaient nombreux pour le rare exemplaire d’un manifeste du futurisme italien, signé par l’un de ses fondateurs, Fortunato Depero : Depero Futurista, publié en 1927, et négocié à 14 659 €. Un autoportrait original de Marc Chagall faisait la différence, associé à ses dessins de jeunesse aux crayons de couleur et pastel illustrant Ma vie, publié en 1931. 11 374 € étaient requis pour cette édition originale, l’un des onze exemplaires sur japon impérial. Disputée par des Italiens, la première édition collective des œuvres de Galilée était également bien vendue, à 8 846 €. Ce rare exemplaire en deux volumes, complet de toutes ses parties, a été publié en 1655-1656. Les autographes n’étaient pas oubliés, puisqu’il fallait prévoir 9 750 € pour un ensemble de lettres et de cartes signées Guy Debord, le fondateur de l’Internationale situationniste, adressées à l’artiste Michèle Mochot-Bréhat, avec laquelle il entretint une longue liaison.

Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot