À l’heure du retour des enchères

Le 25 septembre 2019, par Anne Doridou-Heim

Deux livres d’heures manuscrits de la fin du XVe siècle révélaient leurs enluminures et leurs lettrines dorées et polychromes.

Vers 1480. Livres d’heures manuscrit à l’usage du diocèse de Paris, un volume in-8o (un feuillet reproduit).
Adjugé : 22 100 


La BnF était déjà en embuscade. L’institution nationale, très régulière dans ses actions sur le marché des enchères, montrait cette fois son intérêt pour un livre d’heures à l’usage du diocèse de Paris (un feuillet reproduit ci-contre), rédigé et enluminé dans un atelier monacal vers 1480. L’ouvrage contenait onze grandes miniatures d’une réelle fraîcheur de coloris et d’une belle organisation spatiale, exécutées dans l’esprit de ce gothique international alors en vogue dans toute l’Europe. Mais pas seulement… Le petit livre pieux était également orné de bandes florales en marge extérieure de l’ensemble des feuillets de texte, de personnages et de divers animaux dans les bordures encadrant les miniatures ainsi que de nombreuses lettrines décorées. Un travail de qualité qui décidait l’établissement à le préempter pour 22 100 €. Un second livre d’heures apparaissait au numéro suivant, datant également des années 1480 mais réalisé en Flandres et peut-être aussi à l’usage du diocèse de Paris. Riche de six grandes enluminures et de quatorze feuillets ornés de larges bordures florales, il retenait pour sa part 33 800 €.

mardi 17 septembre 2019 - 14:00 - Live
9, rue Drouot 75009 Paris
Daguerre
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne