À Brest, l’âme profonde de la Bretagne

Le 03 septembre 2020, par Philippe Dufour

La grandeur bretonne s’est laissé apprivoiser à l’occasion de la traditionnelle vente estivale brestoise, où, pour sa 17e édition, brillaient les créations de Mathurin Méheut ou encore une exceptionnelle tenue de mariée.

Mathurin Méheut (1882-1958), Le Pardon de Notre-Dame de la Joie en Pays bigouden, caséine sur papier monogrammée en bas à gauche, 66 176 cm.
Adjugé : 29 150 

Qui mieux que Méheut a su capter toute la magie de l’âme bretonne, à travers la représentation de ses travaux rustiques et de ses réjouissances profanes ou religieuses ? Le Pardon de Notre-Dame de la Joie en Pays bigouden en témoigne à merveille (voir l'article Invitation au Pays bigouden avec Mathurin Méheut de la Gazette n° 28 page 74). Peinte à la caséine sur papier, monogrammée en bas à gauche et constituée de panneaux réunis (pour un total de 66 176 cm), la composition donne à voir tous les participants de cet événement bigouden, hommes, femmes et enfants en habits de fête. Provenant de l’ancienne collection de Marie-Anne Le Minor (fondatrice de la maison Le Minor à Pont-l’Abbé), cette scène animée a également servi à illustrer l’ouvrage de Jean de La Varende, Broderies en Bretagne. Toutes ces qualités ont contribué au score de 29 150 €. L’on retrouvait ces vêtements richement ornés en volume, notamment grâce à une rarissime tenue de mariée comprenant une jupe et un bustier en drap de laine noire, un tablier en soie lyonnaise brodé de fleurs et une coiffe en dentelle. Enrichi vers 1870 de perles de verre et de sequins du côté de Sainte-Anne-la-Palud, dans le Porzay, le costume est en parfait état de conservation… ce qui lui a valu un résultat de 9 920 €, un record pour ce type de pièce régionale. La faïence polychrome de la manufacture Henriot à Quimper évoquait aussi l’art de Méheut, puisque de sa main, on pouvait acquérir, contre 9 180 €, le service «de la Galette» édité vers 1930.

La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne