Gazette Drouot logo print

Promenades impressionnistes

Publié le , par Anne Doridou-Heim

Camille Pissarro invitait à une balade dans un sous-bois ensoleillé, et Henry Moret à un petit tour en mer.

Promenades impressionnistes
Camille Pissarro (1830-1903), Sous-bois à Pontoise, 1877, huile sur toile, 46 38 cm.
Adjugé : 482 600 

L’ambiance était aux vacances d’hiver et pourtant, à l’Hôtel Drouot, l’été faisait une apparition bien agréable grâce à cette peinture de Camille Pissarro (voir l'article La volupté de la couleur par Pissarro page 65 de la Gazette n° 44), qui recevait le plus haut résultat de l’après-midi à 482 600 €. L’artiste né aux Antilles danoises, considéré comme le «père de l’impressionnisme», nous entraînait en 1877 dans un Sous-bois à Pontoise, sa cité de cœur. La toile est inondée de lumière, d’un soleil généreux qui illumine les frondaisons et ferait presque disparaître les deux promeneurs, résumés à deux silhouettes de couleurs. L’œuvre a un parcours parfaitement documenté, depuis la veuve du peintre, Julie Vellay, jusqu’à sa dernière collectionneuse, en passant par le docteur Viau, éminent mécène des nombreux artistes pré et impressionnistes. Aux côtés des vues de Paris, plus rares, les paysages aux spectaculaires effets lumineux sont ses toiles les plus recherchées, ce nouveau résultat en atteste. Il en est de même des marines d’Henry Moret (1856-1913). On le sait, le Breton d’adoption – il est né à Cherbourg – n’a eu de cesse de sillonner les côtes, jouant des contrastes entre les bleus intenses de la mer, ceux du ciel et les verts et mauves de la lande. Pour sa toile intitulée Voile rouge et voile blanche aux environs de Doëlan (54 65 cm), réalisée en 1908, il rehaussait le tout d’un pan de vermillon : un effet des plus réussis et récompensé de 113 030 €. La nature généreuse offrait à Sam Szafran (1934-2019) l’un de ses sujets favoris, le Monstera deliciosa. Une aquarelle (22 27 cm) en montrant un spécimen s’épanouissait à 101 600 €, tandis que Félix Vallotton  (1865-1925) choisissait Henri Manguin peignant à Honfleur (22 27 cm). En juillet 1910, Vallotton invite celui-ci et son épouseà venir séjourner à la villa Beaulieu. L’été sera créatif, les deux hommes travaillant, se représentant mutuellement et s’offrant des œuvres. L'artiste comme le modèle étaient reconnus à 88 900 €.

vendredi 17 décembre 2021 - 14:00 (CET) - Live
Auction Art Rémy Le Fur & Associés
Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot