Suzanne Belperron, pleins feux sur les bijoux

Le 18 mars 2021, par Sophie Reyssat

Opération séduction, avec la pureté des diamants et la fantaisie des créations de Suzanne Belperron. 

Suzanne Belperron (1900-1983), bague dôme, saphir cabochon de 19,15 ct pavage de rubis, or jaune, poids 14,7 g.
Adjugé : 91 000 

Les bijoux avaient la cote : près de 450 demandes téléphoniques étaient faites pour participer à cette dispersion de quelque 150 bijoux, et 40 % des amateurs étaient de nouveaux acheteurs. Grâce à un tel engouement, 85 % des lots trouvaient preneur pour un total d’1,4 M€. Deux bagues arrivaient ex æquo, à 110 500 €. L’une présente un brillant ovale de 10,23 ct – couleur I, pureté SI1 et sans fluorescence – épaulé de deux diamants trapèze. Sur l’autre, un diamant pesant 5,06 ct a été taillé en émeraude, et mis en valeur entre des diamants baguette. De fluorescence faible, il arbore une teinte E et une pureté VS1. Une taille à degrés faisait miroiter une pierre sur papier, classée dans la catégorie IIA. Les diamants de type II ne contiennent pas d’azote, ce qui implique une grande pureté et une structure atomique parfaite. Elles se subdivisent encore en deux groupes, dont le A désigne des pierres généralement incolores, mais qui peuvent se parer de brun ou de rose. Cette teinte délicate, très claire et légèrement orange, pare ici cette pierre de 9,15 ct et de pureté VS2, emportée pour 93 600 €. Appréciée pour son style haut en couleur, une bague «dôme» de Suzanne Belperron doublait les prévisions, à 91 000 €. Les archives indiquent qu’elle a été commandée en 1973. Avec son saphir cabochon de 19,15 ct, monté sur or jaune et encerclé par un pavage de rubis, cette pièce combine les jeux de volumes et de formes, et les contrastes chromatiques, qui font le succès de la créatrice encore aujourd’hui. Son clip «fleur», imaginé vers 1940, en est une autre illustration, à 66 395 €. Ponctuée de deux feuilles d’émeraudes gravées, elle déploie sa corolle de citrines et de diamants jaunes fancy vivid intense autour d’un cœur de rubis en cabochon. Elle porte le poinçon de maître Goené & Darde (h. 5,8 cm, poids 26,9 g, voir l'article Une floraison de bijoux, de Lalique à Belperron de la Gazette n° 9, page 96).

jeudi 11 mars 2021 - 14:30 - Live
Aguttes
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne