Un porte-bonheur signé Cartier

Le 03 juin 2021, par Philippe Dufour

Des écrins bien garnis livraient des pièces de la meilleure eau, signées de joailliers tel Cartier ou évoquant l’art nouveau d’un Lalique. 

Cartier, vers 1920. Clip en platine et or gris, diamants de taille ancienne en serti clos bordés de deux lignes de diamants de taille huit-huit en serti à grains, signé (poids des diamants environ 5 ct), poids brut 19,30 g, 4 4,60 cm.
Adjugé : 13 200 

À tout seigneur tout honneur : la première place, conquise à l’aide de 19 157 €, est revenue à un élégant diamant poire avec sa monture et sa chaîne en or blanc, d’un poids brut de 3,7 g. La gemme accuse 2,65 ct, une couleur F, et une transparence SI1. En échange de 18 663 €, on pouvait porter une broche en or jaune (7,60 cm, poids brut 18,60 g) attribuée à René Lalique ; elle représente une sauterelle le corps émaillé et les ailes en plique-à-jour polychrome, enserrant dans ses pattes un diamant de taille ancienne et de forme coussin, serti par six griffes. La sauterelle est juchée sur une branche sertie de diamants et de perles, émaillée et avec des feuilles argentées. L’épingle est en or rose. Chez René Lalique, l’insecte symbolise bonheur et longévité. La chance, elle, était garantie par un clip en platine et or gris signé Cartier (4 4,60 cm, poids brut 19,30 g) ; en forme de fer à cheval paré de diamants de taille ancienne, eux-mêmes bordés de deux lignes de diamants de taille huit-huit (poids des diamants 5 ct), ce travail des années 1920 a attiré 13 200 €. Au rayon de l’orfèvrerie, scintillait une charmante paire de petits flambeaux en argent à décor de côtes torses, avec filets et coquilles. Il s’agit d’un travail étranger du XVIIIe siècle, bien complet de ses bobèches (690 g). Elle s’illuminait à 5 880 €.

samedi 29 mai 2021 - 13:30 - Catalogue
Ivoire - Galerie de Chartres (Gody-Baubau - Maiche - Paris - Rivière)
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne