Les Évangiles selon Bruegel, la botanique avec Buffet

Le 23 juillet 2020, par Philippe Dufour

Trois jours de ventes voyaient défiler instruments de musique de célèbres luthiers, tableaux de maîtres anciens ou modernes, et – cerise sur le gâteau – des pièces inédites par un magicien de la céramique…

Bernard Buffet (1928-1999), Vase de zinnias sur fond blanc, 1971, huile sur toile, 73 54 cm (détail).
Adjugé : 91 200 

On commençait en fanfare le dimanche 12 juillet, par le beau résultat d’un archet de violon portant la marque de Pierre Simon (1808-1881), pesant 59 g et monté argent, qui stoppait à 34 800 €. Le 13, place aux toiles les plus variées, d’où se détachait, avec 91 200 €, ce Vase de zinnias sur fond blanc par Bernard Buffet ; l’huile sur toile, signée en bas à gauche et datée 1971 (73 54 cm), est accompagnée d’un certificat de Maurice Garnier, en date du 8 mars 1991. Pour la petite histoire, elle avait été achetée par ses derniers propriétaires à la galerie Sévigné, à Vichy, le 26 mai 1971. La peinture plus classique avait aussi ses adeptes, comme en a témoigné la somme de 58 800 € offerte en échange d’un Christ jardinier : Noli me tangere, dû au pinceau de Jan Bruegel le Jeune (1601-1678) avec l’aide de l’atelier de Pierre Paul Rubens (voir l'article Jan Bruegel le Jeune et l’atelier de Pierre Paul Rubens de la Gazette n° 27, page 105). Ce panneau parqueté (61,5 100,7 cm) témoigne avec bonheur des nombreuses collaborations entre les artistes flamands du temps. Lui succédait un somptueux tableau, toujours religieux, par Giovanni Battista Naldini : La Sainte Famille avec saint Jean-Baptiste (panneau 61,5 46 cm). Ce peintre florentin maniériste qui a su combiner différentes influences, comme celles de Giorgio Vasari, de Michel-Ange, ou encore d’Andrea del Sarto, était récompensé par 54 000 €. Du côté de l’Espagne, se trouvaient les sources d’une paire de toiles exécutée dans le goût de Juan Pantora de La Cruz : un Portrait de dame et un Portrait d’homme en cuirasse (96 77 cm, chaque). Ces figures solennelles trouvaient preneur à 21 600 €. Pour le 14 juillet, on avançait plutôt un ensemble coloré de pièces – toutes vendues – du talentueux Georges Jouve (voir l'article Georges Jouve et André Lefèvre-Devaux, le céramiste et l’architecte du Focus Gazette n° 26, page 10). Ressortait un vase boule à col et base droits, avec panse sculptée en relief émaillée polychrome sur fond noir (h. 32 cm), saisi à 9 600 €, tandis qu’un vase cylindre en céramique émaillée orange vif et noir, vers 1965 (h. 33 cm) partait à 4 080 €.
 

Jan Bruegel le Jeune (1601-1678) et atelier de Pierre Paul Rubens, Le Christ jardinier : Noli me tangere, panneau parqueté, 61,5 x 100,7 c
Jan Bruegel le Jeune (1601-1678) et atelier de Pierre Paul Rubens, Le Christ jardinier : Noli me tangere, panneau parqueté, 61,5 100,7 cm.
Adjugé : 58 800 
dimanche 12 juillet 2020 - 14:30 - Live
14, boulevard Eindhoven 14400 Bayeux
Bayeux Enchères
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne