À Vannes, doublé gagnant pour les Mercedes «Pagode»

Le 18 février 2021, par Philippe Dufour

Sur la ligne de départ, on retrouvait des automobiles toujours très convoitées, de deux «Pagode» à une Citroën 7C. 

Mercedes «Pagode» 230 SL, 1964, 13 cv fiscaux, numéro de série : 11304210006247, 134 000 km au compteur.
Adjugé : 76 700 

Intitulée «En voiture, Simone !», la session donnait en effet l’envie de se saisir au plus vite du volant de l’une de ses séduisantes voitures de collection. La championne toutes catégories, raflant 76 700 €, s’avérait la Mercedes «Pagode» 230 SL sortie en 1964, dans une version entièrement restaurée. Présenté pour la première fois au Salon international de l’automobile à Genève en 1963, ce coupé cabriolet ultrachic est classé dans la catégorie «sportif de prestige». Il se présente ici dans une livrée grise à capote noire (n° de série :11304210006247), avec un intérieur en cuir rouge. Une seconde «Pagode» 230 SL (numéro de série : 11304210005580), du même millésime, dotée d’un moteur six cylindres en ligne, mais cette fois de couleur blanche, trouvait ensuite preneur pour 55 425 €. Pour 44 840 €, on passait aux voitures françaises de la veille de la Seconde Guerre mondiale, avec la Citroën Traction 7C cabriolet de l’année 1938. De couleurs noire et blanche, avec intérieur en cuir rouge, elle était présentée avec son certificat de naissance «Citroën n° 2021-0105» ; il faut savoir que la production des 7C a cessé en 1941, après environ 67 000 exemplaires. Enfin, la Renault 4CV découvrable (voir l'article En voiture, Simone, mais en 4CV ! de la Gazette n° 5, page 90) a comblé toutes les espérances avec un score de 29 500 €. Sortie en 1954, et de couleur bordeaux, elle avait bénéficié d’une belle restauration par André Lecoq, de la collection duquel elle est d’ailleurs issue.

samedi 13 février 2021 - 02:00 - Catalogue
Jack-Philippe Ruellan
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne