Les regards très porteurs d'Étienne Dinet

Le 02 juillet 2020, par Anne Doridou-Heim

Un groupe de fillettes d’Étienne Dinet séduisait les amateurs de ce peintre phare de la scène orientaliste.

Étienne Dinet (1861-1929), Fillettes regardant au loin, huile sur toile, 81,5 65 cm.
Adjugé : 384 400 

Les années 2020 se feraient-elles l’écho des années 2000 pour Étienne Dinet (1861-1929) ? Après avoir connu une raréfaction de ses œuvres dans les ventes et un tassement de sa cote, le peintre obtenait avec cette toile 384 400 €, un résultat semblant amorcer un nouveau virage (voir l'article Dans les pas d’Étienne Dinet de la Gazette n° 24 du 19 juin, page 48). Il faut dire que l’œuvre tout en nuances présente un sujet des plus séduisants, des Fillettes regardant au loin vers un horizon donc très porteur. Composé de façon pyramidale, le groupe soudé semble un prétexte à un chatoiement de couleurs. On le sait, Dinet avait adopté l’Algérie, ses habitants, ses coutumes et même la religion musulmane, au point de se faire inhumer sous le nom de Nasreddine Dinet. Il est aussi le premier auteur d’une biographie en français du prophète Mahomet, rédigée en 1918 et dédicacée «à la mémoire des musulmans morts pour la France». Il a alors depuis un certain temps dépassé l’érotisme exotique de ses premiers tableaux pour atteindre plus de sincérité et d’authenticité, à l’instar de cette œuvre. Pour Edy-Legrand (1892-1970), c’est avec le Maroc que le charmeopérait.Unehuilesur carton de l'artiste, intitulée Négresses au jardin (106,5 76,5 cm), nous apprenait grâce à une mention manuscrite qu’elle avait été exécutée «chez Monsieur J. Majorelle», dans ces jardins devenus aujourd’hui une véritable oasis de verdure au sein de la cité. Elle aussi surprenait en retenant 86 800 €.

vendredi 26 juin 2020 - 14:00 - Live
9, rue Drouot 75009 Paris
Drouot Estimations
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne