La montagne avec Saint-Delis, la mer avec Hambourg

Le 07 janvier 2021, par Philippe Dufour

À Deauville, l’avant-dernière journée de 2020 s’agrémentait de plusieurs belles toiles modernes et contemporaines, d’Othon Friesz à Robert Combas.

Henri de Saint-Delis (1878-1949), Paysage suisse sous la neige, vers 1910-1912, huile sur toile, 65 81 cm.
Adjugé : 35 910 

On commençait ce tour d’horizon pictural par une œuvre d’Eugène Boudin peinte sur panneau, vers 1878-1882, Paysanne et sa vache sur la plage (14,5 24,5 cm) ; répertoriée dans le catalogue Schmit de 1973 (Vol II, Pl. 6, n° 1245), la scène champêtre a décroché 15 750 €. Plus abstraite, la toile suivante décrivait Rouen, la Seine et le pont Boieldieu, soleil couchant dans les années 1900, et sous le pinceau d’Albert Lebourg. Ce panorama (68,5 100 cm), prétexte à une superbe étude mêlant brouillard fluvial et fumées des navires, a pu prétendre à 16 632 €. Retour sur le littoral normand avec André Hambourg, s’intéressant cette fois aux Pêcheurs de moules à Luc-sur-Mer, sujet de sa toile (81 100 cm) de 1957. Son horizon marin au grand ciel pommelé a attiré pas moins de 13 860 €. On restait avec Hambourg et ses travailleurs de la mer, avec une autre toile : Les Laveurs de moules, Luc-sur-Mer, cette fois en 1958 ; l’œuvre de 38 55 cm a été acquise 7 434 €. Quant à Othon Friesz, c’est le Port de Honfleur qu’il avait choisi pour donner libre cours à sa touche inimitable ; l’huile sur toile (38 46 cm) trouvait preneur pour 6 930 €. Cap sur les Alpes ensuite, avec l’artiste le mieux récompensé de la session : Henri de Saint-Delis, dont plusieurs œuvres étaient à portée. 35 910 € ont couronné son Paysage suisse sous la neige (65 81 cm), fixé vers 1910-1912. À noter que cette œuvre radieuse sera reproduite dans l’ouvrage Henri et René de Saint-Delis - L’impérieux désir de peindre, par Gérard Bonnin (éditions de Laval-d’Aurelle). Y sera aussi reproduit le Paysage suisse sous la neige, vue sur les Dents de Morcles, huile sur toile (46 55 cm) qui s’élevait jusqu’à 12 600 €. Sur le volet contemporain, le gagnant toutes catégories s’appelait Robert Combas, avec L’Arbre de vie, un acrylique sur toile (73 60 cm), réglé 28 980 €.
 

André Hambourg (1909-1999), Pêcheurs de moules à Luc-sur-Mer, 1957, huile sur toile, 81 x 100 cm. Adjugé : 13 860 €
André Hambourg (1909-1999), Pêcheurs de moules à Luc-sur-Mer, 1957, huile sur toile, 81 100 cm.
Adjugé : 13 860 
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne